La CNIL met en ligne un nouvel espace dédié aux droits des citoyens en matière de données personnelles

Éthique | 30 janv. 2015
La CNIL a mis en ligne un nouvel espace entièrement dédié aux droits des citoyens en matière de données personnelles. Le but ? Accompagner les français dans l'exercice de leurs droits en expliquant les démarches à effectuer, à l’heure ou 84%* d’entre eux se déclarent inquiets de l'usage qui peut être fait de leurs données personnelles.


C’est à l'occasion de la journée européenne de la protection des données, le 28 janvier, que la Commission nationale de l’informatique et des libertés (CNIL) a mis en ligne une nouvelle version de sa rubrique intitulée « Vos droits ».
 
Dans cette rubrique, la CNIL va au-delà de la simple information en mettant à disposition (dans la sous-rubrique « exercer vos droits ») des fiches pratiques et des modèles de courrier afin d’accompagner au mieux les citoyens dans leurs démarches auprès des organismes détenteurs de données (réseaux social, banque, administration...).
 
On y trouve en outre une vidéo d’animation qui explique en quelques secondes la procédure pour :
  • Avoir un droit de regard sur les informations qu'un organisme détient sur vous "
  • « Demander à rectifier vos données »
  • « S'opposer à l'utilisation de vos données » 
Trois « gardes fous » prévus par la Loi Informatique et libertés, et complétés par une rubrique consacrée au nouveau droit au déréférencement qui permet à tout internaute de demander à déréférencer d'un moteur de recherche un contenu gênant associé à son nom.
 

 
 

L’agrément des hébergeurs de données de santé : mieux protéger les données particulièrement sensibles   

 
Rappelons-le également à cette occasion : la loi impose que l’hébergement de données de santé à caractère personnel soit assuré par les personnes physiques ou morales agréées à cet effet, afin de respecter notamment les dispositions de la loi Informatique et Libertés. L’agrément est délivré pour trois ans par le ministère en charge de la Santé après avis de la CNIL et du Comité d’agrément des hébergeurs (CAH), dont l’ASIP Santé assure le secrétariat.
 
 
Pour aller plus loin :    
Sources :
Crédits photo : ©CNIL/DR