eHealth-Interop veut normaliser la e-santé européenne

Interopérabilité | 13 juill. 2010
Plusieurs organismes de normalisation européens et mondiaux travaillent en collaboration au sein du projet européen eHealth-Interop. Ils vont définir et recommander quelles normes adopter dans l'Union européenne pour les futurs systèmes d'information interopérables dans le domaine de la e-santé. 
 
Domotique - e-heath interopEn mars 2007, les trois organisations européennes de normalisation, le CEN1, le CENELEC2 et l'ETSI3, acceptent un mandat de la Commission européenne visant à élaborer un programme de travail de normalisation d'un nouveau genre. Leur mission ? Fournir un ensemble cohérent de standards d'interopérabilité globale pour les systèmes d'information et de communication en e-santé. 
 
Afin de répondre aux attentes de la Commission européenne, ces organismes lancent en février 2008 le projet commun eHealth-Interop. L'authentification des patients et des professionnels de santé, la sécurisation des prescriptions électroniques, l'échange des données contenues dans les dossiers médicaux et celle des informations à mettre à disposition en cas d'urgence médicale sont considérées par la Commission comme étant les éléments les plus sensibles à couvrir en priorité par des recommandations de normalisation, en termes de qualité, de sauvegarde et de protection.
 

Trois acteurs pour une concertation étendue

Les trois acteurs-clés du projet eHealth-Interop établissent un mécanisme de travail collaboratif : une quinzaine d'organismes et de consortiums de normalisation internationaux commencent à travailler en coordination avec eux. Au sein d'eHealth-Interop, l'expertise spécifique du Comité Technique 251 du CEN (CEN TC 251) en matière d'application des technologies de l'information et des communications (TIC) dans les services de la santé lui fait tenir une place centrale dans l'avancement du projet. Son travail est coordonné avec celui du Comité Technique 215 (TC 215) de l’Organisation Internationale de Normalisation (ISO).
 

De l’interopérabilité technique à l’interopérabilité sémantique

La première phase du projet s'est achevée en février 2009. Un volumineux rapport analyse les normes existantes, le travail en cours et dégage des pistes pour les actions de normalisation qui seront proposées au cours de la phase suivante, qui durera trois ans. L'interopérabilité est souvent envisagée sur le seul plan technique. Le projet eHealth-Interop s'inquiète pourtant au terme de cette première phase de l'interopérabilité sémantique et souligne qu'il y a urgence à normaliser l'information et les terminologies cliniques utilisées au sein de l'Union européenne. 
 

1 CEN : Comité Européen de Normalisation

2 CENELEC : Comité Européen de Normalisation en Electronique et en Electrotecchnique

3 ETSI :  Institut européen des normes de télécommunication