L'IMI : l’accès aux qualifications des professionnels de santé en Europe

Interopérabilité | 03 août 2010
Le système d’Information sur le Marché Intérieur (IMI) permet aux autorités compétentes de vérifier les qualifications des professionnels issus d'autres Etats Membres de l'UE.
L'IMI : l’accès aux qualifications des professionnels de santé en EuropeLe système d’Information sur le Marché Intérieur (IMI) est un outil en ligne multilingue qui a pour but de faciliter la coopération et les échanges d’informations entre les administrations des différents pays européens.
 
Développé par la Direction générale Marché intérieur et services de la Commission Européenne, l'IMI n'est pas un outil spécifiquement dédié à la e-santé. Ce système d'échange d'informations vise d'abord à favoriser par voie électronique la coopération administrative nécessaire au libre établissement des prestataires de services dans le marché intérieur européen prévu par la Directive Services (2006/123/CE). Les soins de santé en sont expressément exclus. 
 

L’application à la e-santé d’un outil destiné à tous les professionnels

Mais l'IMI permet aussi d'appliquer la Directive sur la Reconnaissance des Qualifications Professionnelles (2005/36/CE) qui concerne – pour la santé - cinq catégories de professionnels: les médecins, les infirmiers, les sages-femmes, les chirurgiens-dentistes, les pharmaciens. Deux autres professions de santé ont été ajoutées dans IMI : les kinésithérapeutes et les techniciens en radiologie. 
 
Depuis février 2009, l'IMI propose progressivement aux administrations de santé de vérifier auprès des autorités partenaires du pays d'origine les qualifications et les compétences des personnels soignants et médicaux issus d'un autre Etat Membre de l'Union européenne.
 
Diplôme fourni dans la langue d'origine, doute sur la traduction d'une qualification, demande de précisions sur l'expérience acquise … : les requêtes sont variées. Accessible directement depuis Internet, l'IMI fonctionne comme un réseau d'échange d'informations multilingue. Il offre tout d'abord à l'utilisateur une liste d'interlocuteurs pertinents dans le pays concerné. Le système propose ensuite de leur envoyer une série de questions types. Il permet aussi de rédiger un texte libre dans sa propre langue. Les échanges sont traduits par un outil automatique, ce qui permet un dialogue par voie électronique sans entrave.
 
Disponible en 2010 dans toutes les langues officielles de l'UE, l'IMI pourra alors être utilisé par l'ensemble des autorités compétentes qui ont à voir avec l’enregistrement des qualifications dans les pays de l'Espace Economique Européen, qui regroupe les 27 Etats Membres de l'Union Européenne, l'Islande, le Liechtenstein et la Norvège.