Modèle des objets de santé : favoriser l’interopérabilité native des applications en santé

Interopérabilité | 24 juin 2015
L'ASIP Santé publie, pour commentaires, le modèle des objets de santé (MOS). Il s'agit d'une bibliothèque de composants sémantiques qui centralise dans une documentation de référence unique, les mêmes définitions, nommages, structures et codage de l’information. Le MOS est associé aux nomenclatures déjà publiées ou à venir, son objectif est de favoriser l’interopérabilité native de toute application numérique en santé. 


En 2013, l’ASIP Santé avait publié ses travaux sur la nomenclature des acteurs de santé (NAS), qui définissent la structuration et la syntaxe des données d’identification des acteurs de santé et le cas échéant, les terminologies de référence ou les jeux de valeurs associés. La NAS constitue le référentiel commun d’interopérabilité des données d’identification des acteurs de santé porté par le répertoire partagé de professionnels de santé (RPPS).
 
Dans le prolongement de ces travaux, l’ASIP Santé a élaboré le modèle des objets de santé (MOS) et ses nomenclatures associées, qui fournissent la description conceptuelle sur laquelle s’appuient les spécifications des volets du cadre d’interopérabilité des systèmes d’information de santé (CI-SIS). Ils font partie de la sémantique de la santé, non médicale.
 
Le MOS renferme une description homogène et neutre vis-à-vis des technologies, commune et mutualisée, des informations potentiellement traitées dans les systèmes d’information de santé. Cette description permet à chacun de partager la même compréhension de l’objet manipulé indépendamment du système d’où provient cette information.
 
D’abord développé dans le but de réduire les différences entre l’ensemble des systèmes dont l'ASIP Santé assure la maîtrise d'ouvrage et de participer ainsi à l’effort d’urbanisation sectorielle, le MOS est aujourd’hui mis en partage avec la communauté des acteurs du secteur de la santé et du médico-social afin de favoriser l’interopérabilité native des applications.

 

Toutes les personnes intéressées peuvent formuler leurs commentaires sur la fiche mise à disposition (voir documents associés), à envoyer à l'adresse suivante: MOS@sante.gouv.fr



Photo : © Fotolia - everythingpossible