L’ASIP Santé accompagne la CNSA pour favoriser l’implémentation d’une méthode d’évaluation multidimensionnelle commune dans les logiciels métier des gestionnaires de cas MAIA

Politique publique | 08 juin 2016
Pour favoriser l'usage de la méthode d’évaluation multidimensionnelle retenue par la CNSA pour les gestionnaires de cas, l’enjeu est désormais d’encadrer et accompagner son implémentation au sein des logiciels métier du marché. L’ASIP Santé accompagne la CNSA dans ce projet visant à accompagner le développement des systèmes d’information dans le domaine du médico-social, avec l’élaboration d’un référentiel fonctionnel et technique et la conception d’un dispositif de qualification des logiciels du marché.

 

Le RAI-HC, méthode scientifique d’évaluation multidimensionnelle retenue pour l’ensemble des gestionnaires de cas en MAIA

Depuis 2011, la CNSA est chargée de la mise en œuvre de MAIA, une méthode qui associe tous les acteurs engagés dans l’accompagnement des personnes âgées de 60 ans et plus en perte d’autonomie et de leurs aidants grâce à une démarche novatrice : l’intégration des services d’aide et de soins. Pour les personnes âgées en situation complexe, un suivi intensif au long cours est mis en oeuvre par un gestionnaire de cas, professionnel formé spécifiquement à cette fonction.

La gestion de cas intervient à la suite d’un processus de repérage des situations complexes par les professionnels du territoire. Pour toutes les personnes incluses en gestion de cas, le gestionnaire de cas réalise à domicile une évaluation multidimensionnelle. Cette évaluation doit s’appuyer sur un outil d’évaluation multidimensionnelle, cadre méthodologique standardisé permettant de guider les gestionnaires de cas dans la conduite de ces évaluations globales de la situation des personnes âgées dont ils assurent le suivi.

La CNSA a annoncé le 11 mai 2016, à l’occasion des rencontres nationales des pilotes MAIA, l’outil d’évaluation multidimensionnelle "OEMD" retenu pour l’ensemble des gestionnaires de cas. Il s’agit du volet domicile du RAI « RAI-HC », un outil d’origine américaine validé scientifiquement, conformément aux exigences fixées par le plan national maladies neurodégénératives. Il a été choisi au terme d’une procédure de marché public lancée par la CNSA à la fin de l’année 2015.

La  méthode RAI-HC a donc vocation à devenir la méthode commune des gestionnaires de cas MAIA pour la réalisation des évaluations multidimensionnelles. Il s'agit d'une méthode dont le périmètre d'usage n'est cependant pas restreint aux gestionnaires de cas : le formulaire d’évaluation RAI-HC est en effet  un «minimum de données standardisées» pour les soins et aides à domicile (MDS-SAD) qui permet à un prestataire de soins d’évaluer les domaines clés du fonctionnement et de la santé physique et mentale, du support social et de l’utilisation de services.

Le choix d’un outil commun était très attendu par les gestionnaires de cas. Il va permettre de faciliter la concertation interdisciplinaire et l’intégration des services des secteurs sanitaire, social et médico-social. Son utilisation contribuera à une meilleure prise en charge des personnes âgées en perte d’autonomie vivant à domicile et à une meilleure connaissance des besoins de la population suivie en gestion de cas.
Pour favoriser l'usage de cet outil méthodologique, l’enjeu est désormais d’encadrer et accompagner son implémentation au sein des logiciels métier des gestionnaires de cas.

 

L’ASIP Santé accompagne la CNSA dans la conception et la mise en oeuvre d’un référentiel fonctionnel et technique pour faciliter l’implémentation de cette méthode dans les logiciels du marché

La CNSA, membre de l’assemblée générale de l’ASIP Santé, a souhaité lui déléguer la mission de définir le référentiel national d’implémentation du formulaire d’évaluation multidimensionnelle du RAI-HC dans les logiciels métiers des gestionnaires de cas.  La CNSA prépare en parallèle un plan de formation à l’utilisation de la méthode par les gestionnaires de cas et un plan de sensibilisation des autres professionnels.
L’enjeu du référentiel fonctionnel et technique sera de garantir le respect du caractère "scientifiquement validé" du RAI-HC au sein des logiciels du marché destinés aux gestionnaires de cas des MAIA. Une démarche de qualification sera mise en place pour encadrer et assurer le suivi de sa bonne implémentation du RAI-HC.  

Ces travaux seront menés d’ici la fin de l’année 2016 par le biais d’ateliers de co-construction impliquant les éditeurs du marché, mais aussi les ARS, pilotes et gestionnaires de cas MAIA et maitrises d’ouvrages régionales de projets de e-santé.

Une réunion d’information est prévue auprès des maitrises d’ouvrage régionales de projets e-santé le 28 juin à 16h en ce sens. Une information sera réalisée dans le cadre de la prochaine réunion des chargés de mission SI des ARS. Enfin, le premier groupe de travail sur le référentiel fonctionnel et technique se tiendra avec les éditeurs concernés le 30 juin 2016 à 14h.

Ce projet s’inscrit pleinement dans les missions de l’ASIP Santé en matière de définition, promotion et homologation de référentiels contribuant à l’interopérabilité, la sécurité et l’usage des systèmes d’information en santé et e-santé. L’agence capitalisera sur les travaux menés dans le cadre de la certification qualité du programme Hôpital Numérique et du label e-santé « logiciels Maisons et Centres de Santé »

 
 

Source : CNSA