L’ASIP Santé se réorganise pour répondre aux nouveaux enjeux de la santé numérique

Politique publique | 26 janv. 2016
L’ASIP Santé fait évoluer son mode de pilotage et son organisation afin de répondre à l’accroissement des missions qui lui sont confiées, d’augmenter l’efficience de son action et d’améliorer son service aux acteurs de santé.


L’ASIP Santé (Agence des systèmes d’information partagés de santé) a été créée en 2009 pour favoriser la transformation numérique du système de santé.
 
Elle assure trois missions principales : créer les conditions du développement et de la régulation de la e-santé ; assister les pouvoirs publics dans la conduite de projets de systèmes d’information d’intérêt national ; permettre aux différents acteurs de santé de bénéficier de l’innovation et des mutations numériques.
 
L’urbanisation, l’interopérabilité et la sécurité constituent les prérequis du développement de la e-santé. A ce titre, l’ASIP Santé est notamment chargée de promouvoir les principes d’urbanisation et le cadre d’interopérabilité des systèmes d’information dans les domaines sanitaire et médico-social (CI-SIS), d’élaborer, sous l’autorité de la délégation à la stratégie des systèmes d’information (DSSIS), la politique générale de sécurité des systèmes d'information de santé (PGSSI-S), et de gérer l’espace national de confiance du système de santé.
 
Après avoir construit et mis en service le Dossier Médical Personnel (DMP), dont le transfert du déploiement et de la gestion à la Caisse nationale d’assurance maladie (CNAMTS) est prévu par la loi de modernisation de notre système de santé en cours de promulgation, l’ASIP Santé s’est vue confier de nombreux autres projets de portée nationale, tels que : la mise en œuvre du système de messageries sécurisées de santé, la modernisation du SI des Samu-centres 15, le déploiement des répertoires opérationnels des ressources (ROR), la labellisation des logiciels des maisons et centres de santé, la construction du portail des signalements sanitaires, l’amélioration du système d’information des centres antipoison, le développement de data sets de bonnes pratiques à l’attention des médecins, la mise en œuvre du système d’information commun des Maisons départementales des personnes handicapées (MDPH), etc.
 
Enfin, l’ASIP Santé accompagne l’ensemble des acteurs de la santé numérique, soutient l’action des agences régionales de santé et des structures régionales de maîtrise d’ouvrage des systèmes d’information, contribue au suivi des programmes nationaux destinés à favoriser le parcours de santé et la modernisation de l’organisation des soins, à l’exemple des programmes Territoire de soins numérique, Hôpital numérique, Télémédecine ou PAERPA.
 
Afin de prendre en compte ces évolutions et d’accroître l’efficience de son action au service des usages numériques en santé, l’ASIP Santé adapte son organisation.

La refonte des processus de pilotage et de conduite de projet est destinée à mettre en œuvre un management transversal et à mieux assurer l’efficience, la qualité et la valeur d’usage des réalisations de l’agence. Elle s’accompagne de la création d’une direction des affaires médicales, d’un pôle Appui aux acteurs et Relations avec les clients regroupant l’ensemble des fonctions de relations avec les acteurs, les territoires et les clients, ainsi que d’un programme transversal « Innovation ».

Le docteur Nicole Janin, jusqu’alors conseillère médicale auprès du directeur, assure les fonctions de directrice des affaires médicales.
Bruno Grossin, jusqu’alors directeur du pôle « Etudes, Labellisation et information médicale », assure la direction du pôle Appui aux acteurs et Relations avec les clients. 

Anne Monnier, jusqu’alors directrice du pôle Territoires et développement des usages, souhaite donner une nouvelle orientation à sa carrière professionnelle. Anne Monnier, qui a rejoint le GIP DMP en 2006, a fortement contribué à l’action de l’ASIP Santé au service des territoires de santé et du développement de la santé numérique. L’agence salue le professionnalisme et l’engagement dont elle a fait preuve au cours de ces quelque dix années de collaboration.