Lancement de la phase de réalisation du programme de modernisation SI-Samu

Politique publique | 05 janv. 2015
L’étude de faisabilité fait la synthèse des travaux conduits en 2013. Elle constitue le cadre global du programme SI-Samu, qui entre désormais dans une phase de réalisation, suite à l’annonce de la poursuite du programme par la ministre de la santé Marisol Touraine lors  du Congrès Urgences du 4 juin dernier. 


Engagés en 2011 devant le constat largement partagé des fragilités des équipements techniques des Samu et des risques que cette situation est susceptible d’entraîner pour les patients, les travaux relatifs à la modernisation des systèmes d’information et de télécommunication des Samu-Centre 15 conduits en 2013 ont donné lieu à la production d’une « étude de faisabilité », que l’ASIP Santé publie aujourd’hui avec son annexe (téléchargement en bas de page). Certaines orientations évoquées dans la précédente étude de modernisation parue en 2012 ont été approfondies et ont évolué au regard des analyses fonctionnelles, techniques ou stratégiques. 

En synthèse, deux grandes orientations se dégagent de l’étude de faisabilité :
  • La faisabilité globale d’une solution commune à tous les Samu, mutualisant leurs moyens techniques d’information et de communication. Au-delà de la dimension technique, les échanges ont permis de faire émerger une forte adhésion des acteurs au projet et à ses principes structurants.
  • La pertinence d’une stratégie industrielle prenant à la fois en compte les spécificités propres au métier des Samu (logiciel de régulation médicale, couplage téléphonie/informatique, système décisionnel, …), et contribuant également à la constitution d’un patrimoine pour la personne publique.
 
 

Moderniser les SI des Samu : une nécessité d’envergure nationale


Le SI-Samu vise à apporter une réponse fonctionnelle et technique adaptée aux difficultés constatées ces dernières années et à garantir à la population une égalité d’accès à des soins de qualité sur le territoire national. Cette modernisation constituera également une harmonisation et une interopérabilité à l’échelle régionale et nationale des équipements de télécommunication et d’information des Samu.
 
Ainsi, l’entraide entre les Samu et la coopération avec leurs partenaires seront facilitées, tant au quotidien que dans la gestion des situations exceptionnelles. En outre, ce nouveau dispositif permettra de développer des travaux de recherche multicentriques sur la régulation médicale et sur les données qui en sont issues.
 
La remise de cette étude de faisabilité a ouvert, dès le début de l’année 2014, une phase de consultations, qui a permis de recueillir l’adhésion du Conseil national de l’urgence hospitalière (CNUH) et des directeurs généraux des agences régionales de santé (ARS) : 9 ARS représentant 42 Samu se sont ainsi portées candidates pour participer au « pilote » préconisé par l’étude.
 
La ministre chargée de la santé a pris la décision de poursuivre le programme de modernisation du SI-Samu et en a fait l’annonce lors du Congrès Urgences du 4 juin 2014, en soulignant notamment qu’il s’agissait de «
 permettre plus de coopération et une meilleure coordination de l’ensemble des acteurs qui interviennent dans le champ des soins urgents ».

 

Début de la phase de réalisation et lancement d’appels d’offres en 2015  


L’étude de faisabilité constitue le cadre global du programme SI-Samu, qui entre désormais dans une phase de réalisation. La direction générale de l’offre de soins (DGOS) qui assure la maitrise d’ouvrage stratégique du programme de modernisation SI-Samu a adressé le 16 juillet 2014 une lettre de mission à l’ASIP Santé pour lui confier la maîtrise d'ouvrage opérationnelle de l’étape d’amorçage.
 
 
L’amorçage du programme constitue la première étape de la phase de réalisation du SI-Samu. Cette étape qui a démarré en septembre est prévue pour durer 18 mois. Elle répond aux objectifs suivants :
  • mise en place de l’organisation et de la gouvernance du programme,
  • constitution de l’équipe de projet SI-Samu, avec le recrutement d’expertises spécifiques,
  • engagement des procédures de marchés publics requises,
  • démarrage des travaux d’expression détaillée du besoin métier : sur le deuxième semestre 2015, des groupes de travail thématiques seront organisés, qui nécessiteront la contribution des différents acteurs concernés (professionnels des Samu, directions des SI des établissements de santé, centres antipoison et de toxicovigilance, médecins libéraux, pompiers, ambulanciers privés, …) et de différentes institutions (ARS, DGS, InVS, sociétés savantes, …).
 
 
A NOTER : une session d’information pour les industriels sera organisée le mardi 27 janvier 2015 de 8h30 à 13h00 à la Maison de la Chimie afin de leur présenter le programme SI-Samu et la stratégie d’achat retenue.
Cette information leur permettra de se préparer à répondre, dans les meilleures conditions, aux appels d’offres SI-Samu qui arriveront ultérieurement au cours de l’année 2015. Inscription
 

Pour toute question, n’hésitez pas à prendre contact avec l’ASIP Santé : asip-sisamu@sante.gouv.fr

 
Pour en savoir plus :

 
Crédits photo: © Wikimedia commons/ Croquant (Travail personnel) [CC BY-SA 3.0]