Territoire de soins numérique : le projet de l’ARS Océan indien et du GCS Tesis retenu

Politique publique | 28 août 2014
Le projet PLEXUS (pour plateforme d’échanges pour les nouveaux usages des technologies de l'information et de la communication en santé), porté par l’ARS Océan Indien et le Groupement de coopération sanitaire (GCS) TESIS a été retenu dans le cadre de l'appel à projets territoire de soins numérique (TSN), a annoncé le président de la République lors d’un déplacement à Mayotte jeudi 21 août.

Le projet, dont la candidature à TSN a été présentée en avril dernier, vise à « moderniser l’offre de soins en généralisant l’usage d’outils numériques par l’ensemble des acteurs et en facilitant l’accès des usagers aux différents services de notre système de santé ».

Déployé sur le territoire nord-est de l’île, où vit 24% de la population totale, le projet cible quatre maladies chroniques à très forte prévalence : le diabète, les insuffisances rénale et cardiaque chroniques, et l’AVC.

PLEXUS visera notamment à mettre en place un portail web patient-usager ainsi qu’un portail professionnel de santé, et s’appuiera sur le datamining et l’Open data pour mieux coordonner les parcours de soins. (Tous les détails du projet disponibles en ligne sur le site de l’ARS)

Le projet s’appuie en outre sur un existant en place et structuré, grâce aux nombreux éléments d’infrastructure et services déjà déployés par le GCS TESIS et l’ARS Océan Indien.

Lancé en décembre 2013, l’appel à projet « Territoire de soins numérique » prévoit une enveloppe de 80 millions d’euros attribué à cinq projets maximums portés par les ARS, en vue de favoriser l’émergence de « territoires d’excellence » pilotes en matière d’usage du numérique, au service de l’amélioration et de la modernisation du système de soins.

Source: Hospimedia

Pour aller plus loin :
 

Crédits photo: © Beboy - Fotolia.com