Débat public sur le DMP à la faculté de Limoges

Régions | 12 juill. 2012
L’Agence Régionale de Santé (ARS) du Limousin et le Groupement de Coopération Sanitaire (GCS) EPSILIM organisaient le 25 juin dernier à la faculté de médecine de Limoges un débat public sur le thème du Dossier Médical Personnel (DMP) avec le soutien de l’ASIP Santé. Réunissant 215 personnes, l’après-midi a été l’occasion de faire le tour d’horizon du DMP, du côté des professionnels de santé, des partenaires institutionnels et des patients. 

Ouvert à tous, l’événement qui se déroulait sur une après-midi a permis de faire un état des lieux très complet sur le DMP en Limousin. Trois tables rondes se sont ainsi succédées sur les atouts du DMP pour le patient, l’intégration du service dans son parcours de soins et enfin le rôle des différents acteurs de santé dans le déploiement du DMP en Limousin.

Du côté des intervenants, tous les acteurs de la e-santé étaient représentés, et on peut mentionner la présence aux côtés de Michel Laforcade, Directeur de l’ARS Limousin, de Jacques Lucas, Vice-président du Conseil National de l’Ordre des Médecins, (CNOM) et de Magali Léo, Chargée de mission au Collectif Interassociatif sur la Santé (CISS).

Après les discours introductifs de ces derniers, une démonstration en direct du DMP a été proposée à l’auditoire par Catherine Commaille-Chapus, Directrice Adjointe du Pôle territoire et développement des usages de l’ASIP Santé. Après chacune des trois tables rondes qui ont suivi cette démonstration, des temps étaient aménagés pour répondre en temps réel à toutes interrogations du public. 

En conclusion de cette journée qui donnait la priorité à l’interactivité, Gérard Tura, administrateur du GCS Espilim, a insisté sur l’interrelation primordiale pour l’appropriation du service : s’il nécessite d’être bien informé en amont pour être utilisé de manière efficace, le DMP est un système évolutif qui progressera sur la base de ce qu’en feront ces mêmes utilisateurs.

Message reçu pour les participants, globalement très satisfaits de cette après-midi qui a comblé leurs interrogations sur le DMP. Prochain rendez-vous en novembre pour un nouveau colloque sur le retour d’expérience du déploiement du DMP dans le bassin de la Haute-Vienne et le lancement du déploiement du DMP à toute la région. 

La région Limousin compte actuellement 6 établissements de santé connectés au DMP, et a été sélectionnée en décembre 2011 par l’ASIP Santé pour faire partie du programme « DMP en région ». A ce titre, elle bénéficie d’un accompagnement de l’ASIP Santé pour déployer service dans plusieurs bassins de santé.

Retrouvez le détail de ce déploiement dans la vidéo réalisée par le GCS Epsilim et projetée lors du débat, et plus d’informations sur le GCS Epsilim sur son site web: http://www.sante-limousin.fr