L’UNR Santé et l’ASIP Santé publient une étude qui vise à refondre l'approche des Systèmes d’Information des Réseaux de Santé

Communiqué de Presse | 06 oct. 2011

Dans le cadre de leur convention de partenariat, l’Union Nationale des Réseaux de Santé (UNR Santé) et l’ASIP Santé ont procédé à une étude des systèmes d’information des réseaux de santé. Aujourd’hui rendue publique et soumise à commentaires, cette étude contribue à la définition d’une architecture globale de services du système d’information des réseaux de santé s’appuyant sur les nouveaux services de partage et d'échange de données de santé (le Dossier Médical Personnel (DMP) et les services de messagerie sécurisée santé).
La mise en place des réseaux de santé a contribué à mener les premières expériences concrètes de coordination des soins depuis une quinzaine d'années. Fortement plébiscité par les professionnels de santé, leur développement s'est néanmoins heurté à des difficultés d'informatisation pourtant indispensable à leur vocation de coordination des acteurs et des parcours de soins des patients. La multiplication de solutions locales et non interopérables de dossiers médicaux partagés et l'évolution des missions des réseaux de santé imposent de revoir les principes d'urbanisation de ces services.
Emanant d’un groupe de travail constitué de responsables et coordinateurs de réseaux de santé ayant conduit des projets d’informatisation, l’étude vise à évaluer la valeur ajoutée des systèmes d’information des réseaux de santé en distinguant ce qui relève de leurs activités de coordination ne mettant pas nécessairement en œuvre des données de santé personnelles et les activités de prises en charge des patients.
Parmi ses conclusions, l'étude prescrit un arrêt des "dossiers partagés" qui imposent aux professionnels de santé des doubles saisies du fait de l'absence d'interopérabilité et qui mettent en œuvre des niveaux de sécurité des données très hétérogènes et des règles de consentement et d'accès aux données peu satisfaisantes.
L'étude pose de nouveaux principes d’urbanisation prenant en compte:
  • les avancées récentes et en cours en matière de systèmes d'information (DMP, cadre national d'interopérabilité, annuaires, sécurité des données, etc.);
  • l'évolution des missions des réseaux autour de la coordination d’appui aux professionnels de santé et de la coordination territoriale des parcours de santé. 
Cette nouvelle approche permettra d’« outiller » de façon appropriée une organisation en réseau apportant notamment au médecin traitant et/ou à l’équipe hospitalière, une offre de coordination efficiente et de qualité dans le cadre de prises en charges complexes.
Cette démarche permet également une rationalisation économique par une mutualisation des services de partage et d'échange.

Ce travail s’est nourri des visites de terrain et s’est particulièrement attaché à comprendre les processus mis en œuvre, leurs avantages et leurs faiblesses. Le pilotage de l’étude a été assuré par un groupe projet associant les équipes de l’UNR Santé et de l’ASIP Santé. Parmi les nombreux éclairages qu’elle apporte, l’étude élargit notamment la définition du système d’information des réseaux de santé hors du cadre strict du partage des dossiers médicaux Elle souligne le rôle du logiciel de coordination dans la gestion des Plans Personnalisés de Santé (PPS), et relève la pertinence de l’utilisation du DMP et du futur service de messagerie sécurisée santé pour l’échange d’informations au travers de chaque logiciel métier et dans des conditions de sécurité harmonisées. Le modèle retenu permet également le strict respect du libre choix des patients tout en préservant la continuité du parcours de soins.

Suite à la publication de cette étude en version de travail, les contributions des acteurs concernés peuvent être adressées avec leurs commentaires jusqu'au 15 novembre 2011, à l'adresse : AAC-SI-RS@asipsante.fr.
Sauf demande expresse, les commentaires seront publiés.

Ce référentiel sera présenté lors des Etats Généraux de l’UNR SANTE et publié dans sa première version validée en janvier 2012 pour mise en œuvre.

Pour accompagner l’ensemble de ces changements en tenant compte des évolutions organisationnelles et réglementaires auxquelles sont soumis les réseaux de santé, l’UNR Santé et l’ASIP Santé prolongeront leur démarche par le lancement d’un appel à projets.


Documents associés:
Fichiers attachésTaille
Télécharger le communiqué de presse dans son intégralité579.03 KB