La CPS est au médecin ce que la carte vitale est au patient : indispensable !

Communiqué de Presse | 30 janv. 2012
Avec la nouvelle génération de la Carte de Professionnel de Santé (CPS), les professionnels de santé inscrivent leur pratique dans l'ère de la e-santé. L'ASIP Santé lance début 2012 une campagne de généralisation de la CPS pour que tous soient équipés d’une carte de dernière génération avant la fin 2013.
  • 215 000 médecins concernés par le renouvellement de la Carte de Professionnels de Santé (CPS)
  • Objectif 2013 : 1,2 million de professionnels de santé équipés de la nouvelle CPS.
  • Plus de sécurité, de fiabilité et de rapidité pour exercer et échanger les données (avec l’Assurance Maladie ou les divers télé-services, comme le Dossier Médical Personnel - DMP)

Paris, le 30 janvier 2012 - Attester de l’identité d’un professionnel de santé, une étape majeure pour la e-santé en France

Chaque médecin, notamment dans son exercice libéral, utilise depuis plusieurs années déjà sa CPS pour transmettre électroniquement les feuilles de soins de leurs patients à l’Assurance Maladie. Aujourd’hui grâce à la nouvelle carte qui lui sera prochainement envoyée par l’ASIP Santé (en coordination avec leur ordre professionnel), il pourra bénéficier de services supplémentaires, lui permettant de gagner un temps précieux en toute sécurité.

La France se dote ainsi d’un des dispositifs de sécurité numérique des plus avancés pour les acteurs de la santé. En effet, cette nouvelle carte à puce leur permet :
  • D’attester de leur identité et de leur qualité (spécialité, situation d’exercice…), notamment grâce au Répertoire partagé des professionnels de santé (RPPS) qui comprend aujourd'hui près de 350 000 professionnels
  • D’apposer leur signature électronique sur des documents (courriers, comptes-rendus, consultations)
  • De créer, consulter ou enrichir des applications professionnelles en ligne, tel que le DMP de leurs patients ou les télé-services de l'Assurance Maladie
  • D’utiliser prochainement la messagerie sécurisée réservée aux professionnels de santé.

Cette étape était notamment indispensable à l’aube du déploiement du DMP. C’est pourquoi, en 2012 et 2013 près d’1,2 millions de professionnels seront dotés de ces cartes. Si ce dispositif technique reste transparent pour le patient, pour lequel rien ne change en pratique, il améliore la sécurité de ses données de santé personnelles.

Contacts presse ASIP Santé :
Anne-Adélaïde SEGUY
01 58 45 32 90
anne-adelaide.seguy@sante.gouv.fr

Protéines RP - Pierre LE TEXIER
01 42 12 76 61
pletexier@proteines.fr