ASIP Santé : le premier partage de dossiers médicaux fonctionnel à l’échelle européenne

Flux d'actualité | 14 Mar 2012
 

Le jeudi 8 mars 2012, un premier partage de dossier médical a été réalisé avec succès entre la France et la République Tchèque. Cette première, effectuée dans le cadre du projet pilote européen epSOS marque une étape importante vers une interopérabilité internationale de l’informatique de santé. Un test préliminaire avait été mené lors du CEBIT de Hanovre il y a quelques semaines entre la France et l’Autriche. 


Le 8 mars dernier, un premier partage de dossier médical entre la France (Université Paris Ouest Nanterre La Défense) et la République Tchèque s’est avéré concluant. Dans chaque pays, un médecin a ouvert un Patient Summary* avec le consentement de son patient. Ce dernier a donné accès à cette synthèse médicale informatisée au professionnel de santé de l’autre pays rendant ainsi ses données de santé disponibles dans la langue locale. 

L’ouverture des partages de dossiers devrait également avoir lieu courant mars avec l’Italie et l’Espagne puis l’Autriche, le Danemark et la Slovaquie en avril. 

Le service epSOS compte désormais sur la mobilisation des étudiants des Universités de Bourgogne, de Paris Ouest Nanterre La Défense et de Strasbourg inscrits au programme Erasmus cette année, pour qu’ils participent au projet et créent leur synthèse médicale informatisée. Ils seront accompagnés pour cela par les 14 médecins des services de médecine préventive et de promotion de la santé de ces trois universités. Il faut bien entendu qu’ils partent pour l’une des douze régions ou villes pilotes du programme. Sont concernés également les étudiants étrangers des pays partenaires venant dans ces universités françaises.

A l’heure ou le Dossier Médical Personnel devient une réalité à l’échelle nationale pour les assurés sociaux du système de santé français, le projet pilote epSOS, qui doit s’achever fin 2013, permet de poser les bases techniques et organisationnelles pouvant permettre à terme une prise en charge des patients et une continuité des soins au niveau européen. Ces bases préfigurent la possibilité d’interconnecter la prochaine génération du Dossier Médical Personnel français avec les autres projets en cours dans les pays de la communauté européenne.

En 2011, l’ASIP Santé en charge du projet Epsos pour le compte de la France a notamment travaillé à la définition des référentiels d’interopérabilité européens en spécifiant deux services : le Patient Summary * (vue synthétique des informations de santé du patient) et laePrescription. Elle s’est associée à la région Alsace et à la Société Cegedim pour la mise en œuvre de ce projet pilote.

Pour en savoir plus : 
www.epsos.eu
L’ASIP Santé vient de lancer en France la première phase du projet européen « epSOS »  (Communique de presse du 7 juillet 2011)