La télémédecine : un progrès pour la santé de tous

Le mag numéro 2 | 04 avr. 2012
Des questions sur la télémédecine ? Retrouvez ici toutes nos réponses sur le sujet.
La télémédecine correspond à l’ensemble des pratiques médicales réalisées à distance grâce à l’utilisation des télécommunications. Elle facilite ainsi l’accessibilité aux soins de santé, les transferts de données médicales (images de radiologie par exemple) et la communication entre professionnels de santé. Elle concerne aussi l’action directe du médecin sur le malade, notamment avec la téléconsultation. Voici quelques réponses aux principales questions soulevées par la télémédecine.
 

La téléconsultation est-elle une “vraie” consultation médicale ? 

OUI… La téléconsultation ne consiste pas en de simples conseils en ligne. Il s’agit bien d’une consultation médicale à part entière : un médecin qualifié intervient pour poser un diagnostic et prescrire un traitement si besoin. 
 
… MAIS elle ne s’applique pas à toutes les situations. Toutes les consultations médicales ne peuvent devenir des téléconsultations. Une violente douleur abdominale, des convulsions, une hémorragie ne seront pas prises en charge par téléconsultation. Dans ces circonstances, des conseils seront donnés dans l’attente des premiers secours médicalisés et de l’examen clinique proprement dit. 
Écran et clavier ne sont pas prêts de remplacer tensiomètres et stéthoscopes ! En effet, si nous sommes les mieux placés pour savoir de quoi nous souffrons, le rôle du médecin est de mettre les mots justes sur une douleur ressentie. Or, pour certaines pathologies, seul un examen en présence d’un professionnel de santé permet de poser un diagnostic. 
La téléconsultation, en revanche, est très utile pour des patients isolés, principalement dans le cas de pathologies chroniques. C’est particulièrement intéressant pour les personnes âgées qui peuvent rester chez elles et continuer à profiter du confort de leur domicile. Mais cela ne veut pas dire que la consultation se fait sans la participation physique d’un professionnel de santé. Les soins réguliers peuvent aussi être réalisés à domicile par une infirmière. 
 

La télémédecine déshumanise-t-elle la relation avec le patient ?

NON. Le téléphone a-t-il déshumanisé la relation patient-médecin ? Bien au contraire, il arrive à de nombreux médecins d’avoir leurs patients au téléphone, en complément des consultations médicales, pour leur donner des conseils, un avis, adapter leur traitement… 
La télémédecine ne transforme pas non plus le patient en un objet dont on prendrait les mesures via des appareils électroniques sans aucun contact humain. La mise en œuvre de pratiques de télémédecine peut en effet permettre au patient de se sentir beaucoup moins isolé et mieux accompagné. 
 

La médecine à distance est-elle aussi réglementée que la médecine “traditionnelle” ?

OUI. La télémédecine doit respecter toutes les obligations réglementaires prévues dans le code de la santé publique. Cela signifie que votre accord sera toujours demandé avant la mise en place d’une pratique de télémédecine. Par ailleurs, tout professionnel de santé qui intervient pour apporter des soins – par exemple, une infirmière qui viendrait au domicile – doit être impérativement compétent et identifié. Le secret médical doit également être respecté, comme pour n’importe quel acte médical. 
 
On le voit, il n’y a pas de raison d’avoir peur de la télémédecine, ni d’ailleurs de la surestimer. Il s’agit d’une nouvelle forme de pratique réglementée permettant une meilleure prise en charge des patients. Au-delà des avancées technologiques qu’elle peut proposer, elle est avant tout un nouveau moyen qui se développe à votre service.