asipsanté Trajectoires LA LETTRE DEs territoires
  envoyer à un ami  s’abonner  contact  Mai 2010 | N° 4
Sommaire
Le mot d'Anne Monnier | Mise en cohérence des systèmes, trajectoires de convergence, intégration des référentiels, accompagnement des acteurs en ce printemps 2010 ...
Lire la suite
Une nouvelle étape dans la communication ville-hôpital | Nouvel appel à projets lancé par l’ASIP Santé, le programme Bureautique Santé est destiné à favoriser l’émergence d’une...
Lire la suite
Trajectoires vers le DMP | Focus sur les initiatives autour de la préparation de l’arrivée du DMP : intégration des référentiels de DMP compatibilité et migration du contenu des dossiers...
Lire la suite
HIT 2010 : sous le signe du DMP et de la Télémédecine | Partenaire officiel du salon Health Information Technologies (HIT) du 18 au 21 mai 2010 à Paris – Porte de Versailles, l’ASIP Santé a créé cette année l’actualité à plus d’un titre...
Lire la suite
Le Dossier Santé Picardie (DSP) fête son 100 000e | Dès les années 2000, l’ensemble des acteurs de santé de la Picardie ont mené des actions résolument tournées vers l’intégration des TIC au service des professionnels...
Lire la suite
Interopérabilité : L’ASIP Santé, partenaire du Connectathon 2010 | A l'occasion du 10ème Connectathon, l'ASIP Santé s'est associée à IHE Europe et Interop' Santé, marquant ainsi sa volonté de faire de 2010...
Lire la suite
Le mot de Jean-Yves Robin
Anne Monnier
Les territoires en action : pour un développement cohérent de la e-santé

Mise en cohérence des systèmes, trajectoires de convergence, intégration des référentiels, accompagnement des acteurs, en ce printemps 2010, un an après la conférence de relance du 9 avril, l’actualité des maîtrises d’ouvrage territoriales est dense. Elle reflète une dynamique voulue par l’ensemble des acteurs et leur volonté partagée de faire émerger la e-santé dans chaque territoire, comme un des éléments de réponse aux enjeux du secteur sanitaire et médico-social.
 
Après la publication d’un premier ensemble de référentiels majeurs (identifiant de santé, cadre d’interopérabilité et référentiel d’agrément), l’ASIP Santé continue de dérouler son programme avec la publication de deux programmes d’appel à projets :

- Le programme Emergence qui vise à soutenir les actions de création, renforcement et professionnalisation des maîtrises d’ouvrage régionales ayant vocation à porter les Espaces Numériques Régionaux de Santé (ENRS). Les actions et leur financement (pour la partie investissement uniquement) doivent être décidées et validées en concertation avec les ARS.
- Le programme Bureautique Santé. Il vise à sélectionner quelques maîtrises d’ouvrage régionales ayant la volonté et la capacité de mobiliser un grand nombre d’établissements dans leur région pour assurer le développement et le déploiement de solutions bureautiques simples, sécurisées et compatibles avec le DMP pour la production et la transmission de comptes rendus médicaux (voir article ci-dessous).

Ces deux appels à projets ont vocation à installer les conditions qui permettront l’alimentation fluide et sécurisée du DMP dès sa mise en œuvre fin 2010. Pour cela, la mobilisation de tous, institutionnels, professionnels de santé, établissements, maîtrises d’ouvrage et industriels est indispensable et doit être stimulée. Le déploiement, puis la promotion de solutions intégrant les référentiels d’interopérabilité nécessaires à l’utilisation du DMP constituent un facteur clé de progrès de l’ensemble du secteur.

Pour ces deux programmes, comme pour l’ensemble des projets pilotés dans les régions, les maîtrises d’ouvrage régionales sont des acteurs majeurs pour garantir le respect et l’intégration de ces nouveaux référentiels et pour assurer la fédération et la mobilisation des acteurs dans l’accompagnement du changement. Dans son programme d’action l’ASIP Santé trouve, à travers vos équipes et vos correspondants dans les ARS, des relais efficaces et indispensables. Ensemble, intensifions nos actions.
Anne Monnier, directrice du pôle Territoires de l'ASIP Santé
bullet Retour au sommaire
Une nouvelle étape dans la communication ville-hôpital
Nouvel appel à projets lancé par l’ASIP Santé, le programme Bureautique Santé est destiné à favoriser l’émergence d’une informatique simple et communicante, « clé en main », destinée aux établissements de santé faiblement équipés.
Ces outils doivent permettre aux plus petits établissements de produire et gérer leurs documents de santé dans des formats informatiques partageables via le DMP (ou par messagerie sécurisée).

Etape supplémentaire dans le développement de la communication « ville – hôpital », ce programme offrira aux établissements de soins et médico-sociaux les moins équipés en informatique de santé, des outils simples et sécurisés pour produire et partager des comptes rendus informatisés. Les comptes rendus ainsi produits, conformes au cadre national d’interopérabilité, pourront alimenter le DMP ou être transmis par messagerie sécurisée.
En prévoyant d’équiper leurs secrétariats médicaux, l’ASIP Santé souhaite développer la capacité des acteurs à produire et partager les données de santé dans de bonnes conditions de sécurité, pour une meilleure coordination des soins.
L’ASIP Santé souhaite confier à quelques maîtrises d’ouvrage régionales, appuyées par leurs Agences Régionales de Santé (ARS), la conduite de projets pilotes de conception et de déploiement à large échelle de solutions de bureautique santé. A ce titre, elles mèneront les consultations nécessaires avec les industriels de façon à choisir une solution adaptée aux besoins fonctionnels des établissements, et conforme aux exigences du cahier des charges de l’ASIP Santé (interopérabilité, référentiels, etc). Les outils ayant fait leurs preuves seront privilégiés.
L’ASIP Santé participera significativement aux coûts d’investissement nécessaires à la mise en œuvre initiale, et à l’accompagnement du déploiement, aux côtés des autres financements et ressources mobilisés par les maîtrises d’ouvrage sélectionnées.

Une fois stabilisées, les solutions développées constitueront des offres standards du secteur concurrentiel, accessibles aux établissements des autres régions aux conditions du marché.

Les dossiers de candidatures peuvent être adressés à l’ASIP Santé jusqu’au 1er septembre 2010.
bullet Retour au sommaire
Trajectoire vers le DMP
Focus sur les initiatives autour de la préparation de l’arrivée du DMP : intégration des référentiels de DMP compatibilité et migration du contenu des dossiers régionaux de préfiguration.

Que ce soit pour les établissements, en particulier les CHU ou pour les maîtrises d’ouvrage régionales engagées dans des projets de préfiguration du DMP (appel à projets 2006), la fin de l’année 2010 est une période clé pour la réussite du déploiement de ce nouveau service qui aura des effets très structurants pour le monde de la santé.

Les DSI de CHU, par la voix de la conférence nationale (CNSI) ont décidé de former un groupe de travail en partenariat avec l’ASIP Santé et avec la participation des maîtrises d’ouvrage régionales (cf. Trajectoires n° 3). Le but est de préparer les CHU à l’arrivée du DMP d'ici la fin d’année : analyse des impacts techniques, fonctionnels, organisationnels, juridiques ; mise en place d’une équipe projet ; déroulement d’un plan d’action. Piloté par Olivier Pontiès, directeur des systèmes d'information à l'Assistance Publique des Hôpitaux de Marseille, le groupe s’est réuni pour la deuxième fois le 18 mai dernier. Volontairement très opérationnel, le groupe de travail recense les impacts et les prérequis à la mise en œuvre du DMP dans les établissements en fonction des cas d’usages : création, alimentation, consultation du DMP et pour cela, identification des patients (récupération de l’INS), identification et authentification des professionnels de santé, etc.

Le groupe de travail produira une feuille de route précisant les actions à engager d’ici la fin d’année et le rôle des maîtrises d’ouvrage régionales et des différents acteurs dans ce cadre : information/formations, évolutions applicatives des systèmes en place, adaptation de l’organisation et notamment de l’accueil, modalités d’information et de recueil du consentement du patient.

Une mobilisation forte des régions pour anticiper l’arrivée du DMP national

Forte dynamique également dans les régions engagées dans l’expérimentation du DMP en mode «production » (Alsace, Aquitaine, Franche-Comté, Picardie, Rhône-Alpes). La préparation de la migration des données contenues dans les dossiers régionaux est un enjeu majeur qui nécessite une anticipation forte. Par exemple cette migration ne pourra pas être envisagée sans la récupération d’un INS du patient. De même aucune concession ne sera faite sur la sécurité des données. Pour cela le travail doit intégrer la vigilance médicale assurée par les professionnels de santé. Devra également être instruite la question de la « récupération » ou non du consentement du patient, sachant que les données éventuellement migrées changeront potentiellement d’hébergeur.

Ce sont quelques uns des thèmes qui ont été évoqués lors de la première réunion entre l’ASIP Santé et les maîtrises d’ouvrage régionales concernées, le 11 mai dernier. Un premier panorama des différentes plate-formes a permis de dresser des hypothèses de migration qui devront être instruites notamment par le consortium en charge du DMP (ATOS/La Poste), avant d’envisager leur faisabilité ainsi que le devenir des plate-formes. La prochaine réunion de ce groupe est prévue courant juin.
bullet Retour au sommaire
HIT 2010 : sous le signe du DMP et de la Télémédecine
Partenaire officiel du salon Health Information Technologies (HIT) du 18 au 21 mai 2010 à Paris – Porte de Versailles, l’ASIP Santé a créé cette année l’actualité à plus d’un titre.

HIT 2010 a été pour l’ASIP Santé l’occasion de présenter sous forme d’ateliers le projet DMP et le futur appel à projets consacré à la télémédecine. À raison de deux sessions par jour, ces ateliers ont accueilli plus de 250 personnes, les deux tiers issues du secteur hospitalier, les autres, professionnels du secteur industriel. En parallèle, les collaborateurs de l’ASIP Santé rencontraient les visiteurs sur le stand : un bilan positif avec de plus de 150 entretiens réalisés.

De très nombreux représentants des maîtrises d’ouvrage régionales et des ARS sont également venus rencontrer les chargés de mission du pôle Territoires afin d’échanger sur les appels à projets en cours (Emergence et Bureautique santé) ou à venir (Télémédecine).

HIT est le lieu stratégique pour s’adresser aux décisionnaires de la e-santé intervenant dans le secteur hospitalier. Qu’il s’agisse des directeurs d’établissements, des DSI, des DIM, industriels du secteur ou des acteurs institutionnels, HIT rassemble l’ensemble des parties prenantes.

ASIP Santé / ANAP : un partenariat renforcé
À quelques mètres du stand de l’ASIP Santé, sur le stand de l’ANAP, s’est déroulée le 20 mai la signature officielle de la convention de partenariat entre les deux agences nationales. Elles partagent l’ambition de contribuer à la modernisation du système de soins. Le champ hospitalier comme celui des établissements médico-sociaux sont en effet deux secteurs pour lesquels les deux agences ont décidé de travailler collectivement sur des projets relevant du développement des systèmes d’information et/ou des conséquences organisationnelles liées à la mise en place de systèmes d’information.

HAD : le laboratoire de l’informatique communicante
Autre événement pour l’ASIP Santé, la conférence de presse organisée le 19 mai avec la Fédération nationale de l’hospitalisation à domicile (Fnehad) pour annoncer la signature d’une convention de partenariat. Dans la suite du livre blanc sur la HAD publié par la Fnehad en juin 2009, ce partenariat a pour ambition de proposer des réponses aux enjeux posés par la croissance de l’hospitalisation à domicile. Le premier d’entre eux concerne le développement de solutions simples et sécurisées pour accéder au DMP. Le second s’attache à définir les conditions optimales de développement de la télémédecine.
bullet Retour au sommaire
Le Dossier Santé Picardie (DSP) fête son 100 000e
Dr Christine Boutet-Rixe, directrice médicale du GCSDès les années 2000, l’ensemble des acteurs de santé de la Picardie ont mené des actions résolument tournées vers l’intégration des TIC au service des professionnels de santé pour améliorer la prise en charge du patient. La démarche a été méthodique et, à bien des égards, exemplaire :

- d’abord organiser une gouvernance solide et fortement soutenue par l’ARS : aujourd’hui le GCS e-Santé Picardie rassemble tous les acteurs de santé publics et privés, à parité ;
- puis, être une terre d’expérimentation et d’accompagnement des transformations dans le cadre de partenariats industriels ;
- enfin, lorsque les programmes sont prêts, intégrer les référentiels nationaux, converger et accompagner le changement auprès des professionnels de santé et des patients.

Le Dossier Santé Picardie (DSP) est emblématique de cette démarche. L’ouverture du 100 000e DSP a été l’occasion d’un événement organisé au Centre Hospitalier de Compiègne le 26 mai dernier, en présence notamment de Brigitte Duval, administratrice du GCS e-santé Picardie et directrice générale du CH de Compiègne, Christophe Jacquinet, directeur général de l’ARS de Picardie, les Dr Philipe Descombes et José Cucheval, respectivement président et vice-président de l’URML de Picardie, Madame Claude France, vice-présidente exécutive chez ATOS Worldline et Jean-Yves Robin, directeur de l’ASIP Santé. Après une démonstration des fonctionnalités du DSP, réalisée par le Dr Christine Boutet-Rixe, directrice médicale du GCS, une centaine de personnes (acteurs institutionnels, professionnels de santé, établissements, patients et industriels) se sont réunies autour de Christian Huart, directeur du GCS et animateur de la soirée.

Avec plus de 200 000 documents déposés, 350 professionnels de santé libéraux utilisateurs, 14 établissements de santé et 2 plateaux techniques connectés, la Picardie constitue un véritable laboratoire pour le déploiement du futur DMP. Dans cette perspective, le GCS e-santé Picardie est membre du groupe de travail mis en place par l’ASIP Santé, pour préparer les conditions qui permettront de réaliser la migration des DSP vers le projet national, le DMP.

Pour en savoir plus sur le Dossier Santé Picardie : www.esante-picardie.com
bullet Retour au sommaire
Interopérabilité : L’ASIP Santé, partenaire du CONNECTATHON 2010

A l'occasion du 10ème Connectathon, l'ASIP Santé s'est associée à IHE Europe et Interop' Santé, marquant ainsi sa volonté de faire de 2010 l'année charnière de l'informatique de santé en France, l’année de l’interopérabilité.

Près de 500 participants se sont réunis du 12 au 16 avril 2010 à la Cité Mondiale de Bordeaux pour une grande opération de tests de conformité des solutions industrielles aux profils d’intégration IHE (Integrating the Healthcare Enterprise).
En France, l’initiative IHE est depuis septembre 2009 intégrée aux activités de l’association Interop’Santé. Elle sert notamment de base à l’élaboration du Cadre d’interopérabilité des Systèmes d’information publié, régulièrement enrichi et mis à jour par l’ASIP Santé.

Le Connectathon 2010 a également permis l’organisation de deux séminaires autour de la thématique du déploiement des profils I.H.E, et des « entretiens T.I.C Santé » qui ont réuni les experts du sujet, dont des représentants de l’ASIP Santé. Cet ensemble de rencontres a donné l’occasion d’échanges fructueux et de partage d’expériences autour de la mise en œuvre concrète de l’interopérabilité.

Pour en savoir plus :
Les présentations des interventions
Les résultats des tests

bullet Retour au sommaire
À ne pas manquer sur le site ASIP :

- Le programme Bureautique Santé
- Le rapport d'activité de l'ASIP Santé
- L'appel à projets "TIC & Santé" du ministère chargé de l'industrie
- Le nouveau site du réseau télémédecine régional Midi-Pyrénées

   
Agenda
bullet 7 et 8 juin 2010
2èmes rencontres internationales de la gouvernance des risques en santé, organisées par le CHU de Toulouse
bullet Pour en savoir plus
bullet 23 juin 2010
Journée nationale des industriels, organisée par l'ASIP Santé
Hôtel Novotel Vaugirard, Paris 15e
bullet 29 juin 2010
Le DMP Alsacien, une rencontre organisée par Alsace DMP et le GCS e-santé Alsace, Strasbourg
bullet 8 juillet 2010
Rencontres Intérégionales, organisées par l'ASIP Santé
Hôtel Novotel Vaugirard, Paris 15e
Chiffres clés Le CNOM a confié à Ipsos la réalisation d'un sondage sur les usages d'internet dans la relation médecins-patients. Cette enquête met en évidence que :

- les médecins sont la principale source d'information des Français en matière de santé, avec 89 % des citations, devant internet (64 %), leurs proches (64 %) et les pharmaciens (63 %) ;

- Les médecins sont désignés comme la source la plus digne de confiance avec 90 % des citations tandis que 17 % des personnes interrogées citent Internet ;

- 71 % des Français cherchent des informations médicales ou de santé sur Internet.

En savoir plus

Ce sondage a été réalisé en avril dernier par téléphone auprès d’un échantillon de 1014 personnes, représentatif de la population nationale (méthode des quotas).

Trajectoires est une lettre d'information du pôle Territoires, avec la contribution du service de la communication. Elle est produite par :
Éditeur : ASIP Santé - 9-11 rue Georges Pitard, 75015 Paris - Directeur de la publication : Jean-Yves Robin - Conception, réalisation : LIGARIS
Droits de reproduction réservés