Cliquez-ici si vous ne voyez pas cet email
L'ASIP Santé Trajectoires La lettre des territoires
envoyer à un ami S'Abonner contact Janvier 2011 | N° 7
Sommaire
Le mot de Jean-Yves Robin | Le 5 janvier dernier, se réunissait la première Conférence annuelle de l’ASIP Santé. Prévue dans les statuts de la convention constitutive de l’Agence, cette rencontre avec les principaux acteurs ...
Lire la suite


Le programme "Amorçage" ouvre la voie de généralisation du DMP | Les régions Alsace, Aquitaine, Franche-Comté, Picardie et Rhône-Alpes ont mis en œuvre un Dossier Médical Partagé Régional (DMR) préfigurant le DMP. Ces projets financés par l’ASIP Santé...
Lire la suite


Déploiement du DCC/DMP : l’INCa et l’ASIP Santé retiennent 7 régions pilotes | Le « Cadre national DCC/DMP », élaboré conjointement par l’INCa et l’ASIP Santé, a été publié le 27 octobre dernier. Il prévoit le déploiement progressif du DCC comme service à valeur ajoutée du DMP...
Lire la suite


Lancement d’une mission d’étude par l’ASIP Santé en partenariat avec la FNEHAD | L’ASIP Santé et la FNEHAD ont signé en mai 2010 une convention de partenariat visant la bonne utilisation, la cohérence, la performance, l’interopérabilité et la sécurité des systèmes d’information...
Lire la suite

Le mot de Jean-Yves Robin
Jean-Yves Robin
2011 : année DMP

Le 5 janvier dernier, se réunissait la première Conférence annuelle de l’ASIP Santé. Prévue dans les statuts de la convention constitutive de l’Agence, cette rencontre avec les principaux acteurs de la esanté fut le moment de concrétiser l’ouverture du DMP : cette étape majeure a été franchie avec et grâce à vous.

Le DMP est un grand projet de société, très structurant pour le monde de la santé. C’est un projet qui a nécessité et qui
 
nécessitera encore du temps. Le développement du DMP et son intégration dans les pratiques se comptent en années. Dans son allocution de clôture, Xavier Bertrand, ministre du Travail, de l’Emploi et de la Santé, a d’ailleurs tenu à rappeler l’esprit qui doit présider à la conduite de ce projet : la construction étape par étape d’un nouveau service, « élaboré progressivement, avec les patients et les professionnels de santé ».

Le démarrage du DMP marque la fin des expérimentations qui ont contribué à la conception de ce nouveau service. L’année 2010 a permis l’installation du socle technique indispensable (Identifiant National de Santé, Cadre d’interopérabilité, agrément des hébergeurs, DMP Compatibilité, …). 2011 sera donc l’année du démarrage progressif du DMP et des premiers retours d’expérience. Si le DMP est d’emblée ouvert sur l’ensemble des régions via l’interface web, les premiers pas sont accompagnés dans les régions ayant des dispositifs régionaux à faire migrer. C’est là que seront déployés les premiers logiciels compatibles dès février 2011. À partir d’avril, ce déploiement logiciel s’intensifiera sur l’ensemble du territoire. Pour les professionnels de santé, le nombre de logiciels compatibles avec le DMP sera sans doute bien plus important au printemps. C’est un levier fort pour qu’ils adoptent ce nouveau reflexe. En effet, conserver l’environnement de travail habituel en y intégrant le service du DMP est indispensable au développement des usages.

C’est en avril également que sera rendu possible l’accès des patients à leur DMP, marquant ainsi le début de la généralisation du DMP.

Au deuxième trimestre, un programme d’appel à projets de généralisation du DMP permettra à toutes les régions d’accompagner le déploiement du DMP et de ses usages.

Les premiers mois d’utilisation du DMP vont permettre de s’assurer du bon fonctionnement du système, en « grandeur réelle » et d’en apprécier les perceptions et l’adoption par les utilisateurs. C’est une période clé que nous marquerons par la mise en place, avec vous, d’une grande revue fonctionnelle permettant de tirer un premier bilan.

Ce sera une nouvelle occasion de renforcer nos coopérations pour réussir ensemble ce grand projet au service de la santé.

Je souhaite à chacun d’entre vous, ainsi qu’à vos proches, une très belle année 2011.

Jean-Yves Robin, directeur de l'ASIP Santé
bullet Retour au sommaire
Grâce au programme « Amorçage » les pionniers du DMP ouvrent la voie de la généralisation !
Les régions Alsace, Aquitaine, Franche-Comté, Picardie et Rhône-Alpes ont mis en œuvre un Dossier Médical Partagé Régional (DMR) préfigurant le DMP. Ces projets financés par l’ASIP Santé dans le cadre de l’appel à projets initié en 2006 ont été mis en place par des maîtrises d’ouvrage régionales structurées proches de la cible définie par le programme de relance. Leur expérience a largement contribué à la conception du DMP. L'ASIP Santé continue d’accompagner ces régions afin de les aider à clôturer la phase d’expérimentation et migrer vers le DMP. Ce programme, appelé « Amorçage », permettra non seulement d’inaugurer les premiers DMP mais aussi de préparer la généralisation.

Pour cela, chaque région fixe son processus de fermeture du DMP régional, au plus tard fin juin 2011. Outre la dynamique déjà engagée, ce programme d’une durée de 12 mois vise à favoriser la mutualisation des actions chez les industriels pour le développement de solutions DMP-compatibles et à créer les conditions de l’adoption du DMP par les utilisateurs.

Les retours d’expérience de ces régions permettront un cadrage concret pour un appel à projets de « Généralisation » proposé à l’ensemble des maîtrises d’ouvrage régionales avant l’été 2011. Dans cette optique, de nombreuses actions sont engagées, portant sur l’accompagnement du changement, la formation des acteurs ou la communication.
bullet Retour au sommaire
Déploiement du DCC/DMP : l’INCa et l’ASIP Santé retiennent 7 régions pilotes.
Le « Cadre national DCC/DMP », élaboré conjointement par l’INCa et l’ASIP Santé, a été publié le 27 octobre dernier. Il prévoit le déploiement progressif du DCC comme service à valeur ajoutée du DMP, en commençant par une phase pilote de mise en œuvre dès 2011.

Les régions souhaitant participer à la phase pilote de mise en œuvre du service DCC ont été invitées, en novembre dernier, à présenter leur candidature auprès de l’ASIP Santé et de l’INCa. Chaque candidature devait être conjointe, Réseau Régional de Cancérologie (RRC) et maîtrise d’ouvrage régionale portant l’Espace Numérique Régional de Santé (ENRS), et recueillir le soutien de l’ARS.

Les 10 candidatures reçues ont été instruites sur des critères permettant d’apprécier le niveau d’engagement du binôme et de soutien de l’ARS, la capacité à mener à bien le projet et l’expérience capitalisée en matière de DCC. L’instruction conjointe par les équipes de l’ASIP Santé et de l’INCa a ainsi permis de retenir 7 régions : Alsace, Aquitaine, Lorraine, Midi-Pyrénées, Pays de la Loire, Picardie et Rhône-Alpes.

L’ASIP Santé a signé une convention avec la maîtrise d’ouvrage régionale de chacune de ces régions pour le financement des travaux relatifs à l’évolution des systèmes d’information de la cancérologie. L’INCa finance de son côté les travaux menés par le RRC, relatifs à l’expression de besoins « métier » spécifiques à la cancérologie, à la formation et à la conduite du changement autour des processus définis dans le cadre des réunions de concertation pluridisplinaires (RCP).

Le cahier des charges de la phase pilote a été transmis aux 7 équipes ainsi constituées afin de leur permettre de construire leur projet en respectant les exigences communes de l’ASIP Santé et de l’INCa et d’initier les travaux qui devraient se dérouler sur 18 à 24 mois.

Les projets pilotes devront permettre de :
• vérifier et finaliser le fonctionnement organisationnel et technique de ce service, en s’appuyant notamment sur les travaux et acquis des RRC ;
• soutenir le démarrage du DMP auprès des professionnels de santé et des patients, grâce à l’apport de ce service aux usages de la cancérologie à l’hôpital et en ville ;
• préparer la généralisation du service DCC/DMP en capitalisant sur les méthodes et les livrables au fur et à mesure de l’avancement des projets.

Le cahier des charges de la phase pilote est mis à disposition de l’ensemble des régions, via les sites www.esante.gouv.fr et www.e-cancer.fr. Il doit leur permettre de poursuivre le déploiement du DCC en respectant les orientations du cadre national DCC/DMP, tout en intégrant au fur et à mesure les éléments capitalisés dans le cadre des pilotes. L’objectif est de mettre en place le service DCC sur l’ensemble du territoire avant la fin du Plan Cancer 2009-2013.

Consulter le cadre national DCC/DMP.
Lire le cahier des charges DCC/DMP.
bullet Retour au sommaire
Lancement d’une mission d’étude par l’ASIP Santé en partenariat avec la FNEHAD
L’ASIP Santé et la FNEHAD ont signé en mai 2010 une convention de partenariat visant la bonne utilisation, la cohérence, la performance, l’interopérabilité et la sécurité des systèmes d’information (SI) mis en œuvre dans les établissements d’hospitalisation à domicile (HAD).

Ce partenariat fait suite à la publication par la FNEHAD d’un Livre Blanc des SI en HAD (2009) et entend répondre aux enjeux que représentent l’informatisation des établissements au regard d’une cible commune, l’accès au DMP en mobilité et le développement de la télémédecine au domicile.

À cette fin, la FNEHAD et l’ASIP Santé ont défini un programme de travail qui comprend la réalisation de travaux d’étude visant à définir l’architecture et les conditions de mise en œuvre d’une plate-forme de services à destination des établissements d’HAD.

Ces travaux, débutés fin octobre, sont organisés en trois phases.

Phase 1 (3 mois) : dresser l’état des lieux de l’existant auprès de huit établissements d’HAD choisis par la FNEHAD, au plan du SI, de l’organisation et des processus, en identifiant les divergences entre cet existant, la cible et les recommandations définies par le Livre Blanc.

Phase 2 (2 mois) : décrire les composants et le fonctionnement d’une plate-forme de services dédiée aux établissements d’HAD, ainsi que les travaux et les coûts requis par sa mise en œuvre (investissement et fonctionnement).

Phase 3 (3 mois) : concevoir le modèle économique de cette plate-forme de services et les conditions de son équilibre, définir un plan de mise en œuvre structuré en paliers cohérents.

Huit établissements d’HAD sont associés à la réalisation de l’étude. Ils ont été choisis par la FNEHAD pour leur intérêt vis-à-vis des SI et leur représentativité : variété de taille et de statuts, rattachement du service d’HAD à un établissement de santé (public ou privé) ou établissement autonome, territoires urbains ou ruraux, organisation des soins fondée sur des professionnels de santé salariés ou libéraux.

Un groupe de travail associant ces établissements, l’ASIP Santé et la FNEHAD se réunira une fois par mois. Il prendra connaissance des livrables intermédiaires de l’étude, commentera les hypothèses de travail et fera émerger une vision commune.

Enfin, la réalisation d’un système d’information adapté à l’activité de l’HAD, facilitant la mobilité des professionnels de santé et le recours aux outils de télémédecine, s’inscrira dans le respect des référentiels (identité, interopérabilité, sécurité) et dans une dynamique de coopération entre acteurs, au sein des territoires de santé, et conforme à la stratégie régionale de l’ARS.

Pour toute information sur ce document, contactez la FNEHAD : contact@fnehad.fr
bullet Retour au sommaire
Agenda
bullet 27 janvier 2011
Première Journée de la e-santé en Auvergne, organisée par le GCS SIMPA à la Faculté de Médecine de Clermont-Ferrand.
bullet Pour en savoir plus
bullet 1er février 2011
Développer les usages des TIC pour la santé à domicile, journée organisée par le Ministère de l'économie, des finances et de l'industrie – Paris 12e.
bullet Pour en savoir plus
bullet 8 février 2011
Journée Nationale des Industriels, organisée par l’ASIP Santé à l’hôtel Méridien Montparnasse à Paris.
bullet Pour en savoir plus
bullet Les 8 et 9 février 2011
Colloque TIC Santé 2011 et Entretiens Télécom Paris Tech, organisé par Télécom ParisTech à Paris.
bullet Pour en savoir plus
bullet 10 février 2011
Rencontres Inter-Régionales, organisées par l’ASIP Santé à l’hôtel Mercure Porte de Versailles à Vanves.
bullet Pour en savoir plus
bullet 12 février 2011
Rencontre DMP en Lorraine, organisée par le GCS Télésanté Lorraine à la Faculté de Médecine de Lorraine.
En bref

Appels à projets « Technologies de l'e-santé - Santé et autonomie sur le lieu de vie grâce au numérique ».
bullet Lire la suite

Mise en ligne le 1er février du nouveau portail du GCS Réseau Télésanté Bretagne.
bullet Lire la suite

À ne pas manquer sur le site ASIP :

Le site d’information du DMP.

Le lancement officiel du DMP au cours de la conférence de l'ASIP Santé.

Abonnez-vous ! Abonnez-vous à Trajectoires Faites connaître Trajectoires

Pour vous désinscrire, cliquez-ici
Trajectoires est une lettre d'information du pôle Territoires, avec la contribution du service de la communication. Elle est produite par :
Éditeur : ASIP Santé - 9-11 rue Georges Pitard, 75015 Paris - Directeur de la publication : Jean-Yves Robin - Conception, réalisation : LIGARIS
Droits de reproduction réservés