2014 : Plus que jamais l’année du DMP

DMP | 12 févr. 2014
 
Par Michel Gagneux, Président de l’ASIP Santé

Le projet DMP va connaître une nouvelle étape de son histoire. Il figure parmi les priorités de la stratégie nationale de santé. Il existe désormais un consensus pour reconnaître l’apport d’un tel outil à la coordination des soins, à la mise en place de parcours de soins, à l’amélioration des relations entre la médecine de ville et l’hôpital, à la prise en charge de sa santé par le patient.

Co-auteur, en 2007, du rapport d’audit préconisant une réorientation de la phase de préparation du DMP (2005-2007), puis auteur, en 2008, d’un rapport proposant une stratégie de relance du projet, je mesure l’extrême complexité de la conduite du changement induite par un tel chantier. Situé au carrefour des divers systèmes d’information de santé et de l’assurance maladie, le DMP est un révélateur des faiblesses de l’informatique médicale et des cloisonnements qui freinent encore le développement des technologies numériques dans notre système de santé. Mais il est aussi un accélérateur de changement. Il a permis d’entreprendre la mise en place des prérequis indispensables au partage et aux échanges de données de santé : cadre d’interopérabilité, politique de sécurité et de confidentialité, référentiels, professionnalisation de la maîtrise d’ouvrage publique. En cela, le DMP est un chantier d’intérêt national qui mériterait des chroniques mieux informées.

Mis en service en janvier 2011, le DMP a fait la preuve de son bon fonctionnement dans les bassins de santé où il a été testé au cours de la phase d’amorçage et de la phase pilote. Les conditions sont réunies pour que s’engage son déploiement à grande échelle. Les modalités de ce déploiement seront prochainement arrêtées par la ministre des affaires sociales et de la santé. Elles donneront lieu à la mise en œuvre de l’action systémique, en direction des professionnels de santé, des établissements de soins, des patients, des industriels, sans laquelle aucun projet de cette envergure ne peut rencontrer l’adhésion et l’usage.

Au nom de l’ASIP Santé, je souhaite à tous les acteurs du DMP une année 2014 placée sous le signe du partage !


Retrouvez cet article dans la newsletter DMP Actu de Janvier/Février 2014

DMP Actu - Edito de Michel Gagneux

 Au sommaire de cette 18ème édition :