Mise en concertation du DataSet de Bonnes Pratiques – Broncho-Pneumopathie Chronique Obstructive (DSBP-BPCO)

Services | 09 avr. 2015
Le « DataSet de Bonnes Pratiques – Broncho-Pneumopathie Chronique Obstructive (DSBP-BPCO) » est le premier publié dans le cadre du programme commun « Santé Connectée » porté par la HAS (Haute Autorité de Santé) et l’ASIP Santé. Il s’inscrit dans la suite de la publication du Guide du parcours de soins BPCO par la HAS.

La Broncho-Pneumopathie Chronique Obstructive (BPCO) est une maladie respiratoire chronique secondaire au tabagisme ou à l’exposition à des toxiques professionnels ou domestiques. Le diagnostic est souvent tardif au stade de handicap respiratoire, source de morbidité accrue et de dépenses inutiles, notamment des hospitalisations et des ré-hospitalisations évitables. La BPCO est une source majeure de handicap par la dyspnée, la limitation d’activité, les exacerbations, le risque d’insuffisance respiratoire chronique, les comorbidités extra-respiratoires qui lui sont associées.

Le programme « Santé connecté » a pour ambition de fournir le cadre technique et d’interopérabilité nécessaire pour incorporer des éléments aux logiciels des professionnels de santé, via des « DataSets » permettant d’accéder aux bonnes pratiques en cours de consultation, pour certaines séquences de prise en charge particulières. Une alerte et des mémos, liés aux informations cliniques du patient, pourront ainsi s’afficher pour rappeler au médecin quelle conduite tenir.


 
Intégré aux logiciels des professionnels de santé (LPS), le DSBP-BPCO a plusieurs objectifs :
  • Augmenter le diagnostic de BPCO chez les patients ayant une BPCO non diagnostiquée : pour les patients de plus de 40 ans et fumant plus de 15 paquets-année, une alerte suggère au médecin de prescrire une spirométrie si le patient à des symptômes évocateurs de BPCO.
     
  • Améliorer la prise en charge thérapeutique (vaccin, CSI, bronchodilatateurs) : en cours de consultation, le médecin peut accéder à des mémos, en fonction de la sévérité de la BPCO  du patient, contenant les éléments de bonne pratique pour la prise en charge thérapeutique.
     
  • Améliorer l’échange et le partage de données pertinentes entre les professionnels de santé : les données clés structurées du DataSet peuvent être échangées et partagées entre les professionnels de santé  à travers les documents de coordination comme le volet de synthèse médicale. 

Toutes les parties prenantes du domaine sont invitées à faire part de leurs remarques sur les spécifications proposées, en remplissant le formulaire prévu à cet effet (téléchargeable au bas de la page), à adresser directement à ci-sis-concertation@sante.gouv.fr

Cette période de concertation prendra fin en date du 07/09/2015