Les NTIC dans le Projet Régional de Santé Franc-Comtois

Franche-Comté | 31 Mai 2012
Tribune de Sylvie Mansion, directrice générale de l' Agence Régionale de Santé Franche-Comté.

Les nouvelles technologies de l'information et de la communication sont au cœur de la stratégie régionale déployée par l'Agence Régionale de Santé (ARS) de Franche-Comté qui s'appuie notamment sur le Groupement de Coopération Sanitaire (GCS) Emosist, un des tout premier GCS territorial à se consacrer au développement des systèmes d'informations de santé et le premier GCS public agréé par la Ministère de la santé en qualité d'hébergeur de données de santé à caractère personnel.

Ainsi, la stratégie de coordination des systèmes d'information alliée au développement de nombreux services logiciels nous a conduit à construire un environnement technique d'hébergement indépendant, de très grande sécurité, permettant le développement de la télémédecine et de la e-santé.

En effet, au-delà du programme régional de télémédecine, articulé sur les cinq chantiers prioritaires nationaux, l'ARS de Franche-Comté a souhaité développer un véritable Espace Numérique Régional de Santé (ENRS), ensemble cohérent de services dématérialisés et d'applications, porté institutionnellement par l'ARS et piloté par une maîtrise d'ouvrage régionale, Emosist.

Dans ce cadre, nous avons inscrit notre programme régional de télémédecine (PRTM) dans une logique de promotion de l'e-santé et souhaitons ouvrir le pilotage de  l'ENRS  aux services de l'Etat et des collectivités territoriales témoignant ainsi de la multiplicité des enjeux attachés au développement de la e-santé.

En effet, les NTIC en santé ouvrent progressivement la voie à un transfert de tâches médicales de l'hôpital vers la médecine de ville. Elles favorisent le développement d'alternatives à la chirurgie complète (chirurgie ambulatoire, techniques mini-invasives, hospitalisation à domicile,…),  à l'hospitalisation conventionnelle (dialyse à domicile, chimiothérapie orale, télésurveillance des malades chroniques, ..) et permettent le développement de nouvelles techniques d'imagerie.

En Franche-Comté, eu égard aux difficultés d'accès aux soins liées tout à la fois au vieillissement de la population,  à la démographie des professionnels de santé et aux réalités géographiques, l'ARS s'appuie sur ces réalisations pour assurer l'accès à une offre de soins de qualité, restructurer l'offre de soins hospitalière, garantir la sécurité des patients et améliorer très sensiblement les relations ville-hôpital.

Au rang de ces réalisations, citons, à titre d'exemple, l'organisation régionale intégrée de la cancérologie qui repose sur un dossier communicant en cancérologie (DCC) unique (établissement-ville, public-privé), un outil de  prescription en ligne permettant la coopération et l'optimisation des conduites thérapeutiques (BPC).

Les NTIC vont également permettre à moyen terme de réorganiser l'offre de soins primaires tant au regard du dépistage des maladies chroniques qu'au regard du suivi des patients atteints de maladie chroniques. La multiplication des dispositifs d'auto surveillance et de télé surveillance, parallèlement au développement soutenu de l'éducation thérapeutique du patient, va considérablement modifier :

-    les pratiques des professionnels de santé qui vont pouvoir sécuriser leur exercice professionnel et, le cas échéant, leurs  protocoles    de coopération;
-    les habitudes des patients qui peu à peu vont devenir de véritables acteurs de santé.

Enfin, la Franche-Comté, qui compte déjà 27 maisons de santé en fonctionnement et près de 40 projets nouveaux, expérimentera en 2012 le déploiement de systèmes d'informations partagées au sein des maisons de santé pluridisciplinaires. Ces systèmes d'informations faciliteront la mise en œuvre des projets de santé partagés entre tous les professionnels de santé : dossier médical, protocoles de coopération, éducation thérapeutique du patient, programmes de prévention et de dépistage… Ils constitueront une composante essentielle pour développer  les études médico-économiques et soutenir ainsi les organisations innovantes.

Bien entendu, dans ce cadre, le Dossier Médical Personnel joue un rôle essentiel puisqu'il devient l'outil de communication au service du patient mais aussi des professionnels de la ville, de l'hôpital et du secteur médico-social, qui doit également s'inscrire dans cette dynamique facilitant le parcours de soins des patients, améliorant le suivi des patients atteints de maladies chroniques et autorisant le maintien à domicile des personnes les plus vulnérables dans le cadre d'interventions coordonnées des professionnels de santé.

Au-delà, l'ARS de Franche-Comté souhaite s'engager aux côtés des collectivités territoriales dans la promotion de solution de domotique permettant le maintien à domicile des personnes âgées et/ ou handicapées. Solutions qui offrent simultanément plus de sécurité, plus de confort et une très grande personnalisation du service dans un cadre budgétaire très maîtrisé. Dans ce cadre, nous organiserons à l'automne 2012 une manifestation régionale pour sensibiliser les collectivités territoriales à la variété des solutions déjà existantes et éprouvées qui constituent de véritables alternatives à la vie en institutions.

À n'en pas douter, notre engagement dans le développement des NTIC constitue un investissement majeur pour assurer les évolutions attendues de notre système de santé!

Region: