Lorraine : Odys désormais utilisé pour le suivi à distance des dialyses médicalisées

Lorraine | 22 avr. 2013
Odys, le service de téléconsultation médicale en Lorraine, est désormais utilisé pour des consultations à distance dans le suivi des dialyses médicalisées. Entre le 27 mars et le 5 avril 2013, 8 patients présents à l’Unité de Dialyse Médicalisée (UDM) de Bar-le-Duc ont pu bénéficier d’une téléconsultation haute qualité avec un néphrologue de l’ALTIR de Nancy. Compte tenu de la hausse des demandes de traitement en UDM, estimée à 5% par an, cette nouvelle étape présage du fort potentiel de développement de la téléconsultation en Lorraine.
Réalisé en collaboration avec l’ALTIR (Association Lorraine pour le Traitement de l'Insuffisance Rénale), ce projet s’articule autour de l’ALTIR de Nancy et du Centre Hospitalier de Verdun qui jouent le rôle de sites « experts », assurant les consultations des patients dialysés présents à l’UDM de Bar-le-Duc. La télémédecine permet ainsi de relier en un instant, par une communication audiovisuelle haute définition, l’un des sites « experts » et l’UDM. A terme, ce projet génèrera près de 100 téléconsultations par mois.

Les téléconsultations sont réalisées une fois par semaine au pied du lit du patient. L’équipe soignante utilise un chariot mobile (voir photo), grâce auquel le médecin interroge à distance le patient, contrôle la caméra et zoome afin de procéder à l’auscultation (par exemple sur une
fistule). Il dispose aussi d’un stéthoscope et d’un oxymètre reliés au chariot. Le médecin peut avoir accès simultanément aux données issues des générateurs de dialyse.

La mise en place du projet a d’abord nécessité la création d’une UDM Télésurveillée, facilitée par l’investissement des équipes du Centre Hospitalier de Bar le Duc, de l’ALTIR et du Centre Hospitalier de Verdun.

Odys, projet régional de téléconsultation médicale, financé par l’ARS de Lorraine et par l'ASIP Santé et déployé par le GCS Télésanté Lorraine a été initié fin 2011. Suite à un appel d’offres, c’est la société française Covalia qui a été retenue pour fournir une solution technique : dès mi-2012, le service Odys voyait le jour. Les premières mises en œuvre se concentrent sur trois thématiques : la prise en charge des AVC en phase aiguë, les téléconsultations en milieu pénitentiaire, et l’insuffisance rénale.
Odys est connecté au 
service de télé-imagerie T-Lor, et permet de façon très simple de véhiculer des examens d’imagerie médicale, afin d’alimenter une téléconsultation.
Le service T-Lor, co-financé par l’ASIP Santé et l’ARS dans le cadre de l'appel à projets Télémédecine, a pour objectif de mettre en place un outil d’organisation et de partage de données d’imagerie médicale entre sites distants répartis sur la région Lorraine afin de favoriser la télé expertise et le télédiagnostic et de donner l’accès aux documents d’imagerie entre professionnels de santé.


A lire également :
Region: