SIMRAL : Un service de télé-imagerie médicale disponible en Alsace début 2013

Alsace | 17 juill. 2012
Le Groupement de coopération sanitaire (GCS) Alsace e-santé a annoncé dans un communiqué daté du 5 juin qu’il avait lancé un appel d’offres pour la mise en œuvre d’un service d’imagerie médicale pour la région Alsace (SIMRAL). Cette démarche, démarrée fin 2011 sous l’impulsion de l’Agence régionale de santé Alsace (ARS Alsace), doit permettre de sélectionner le prestataire qui proposera une solution régionale de télé-imagerie répondant aux besoins des patients et des professionnels de santé alsaciens.

Le projet SIMRAL vise à mettre à disposition des professionnels de santé, rassemblés au sein d’un groupement de commande constitué de structures hospitalières et libérales, un bouquet de services qui comprendra l’échange, le partage et l’archivage des images médicales dans des conditions particulièrement fortes de sécurité.

SIMRAL, retenu dans le Programme régional de télémédecine 2012-2016 de l’ARS Alsace, a pour but de répondre à la baisse prévisible des effectifs de radiologues dans les années à venir, en permettant par exemple l’interprétation à distance d’images produites dans un site de proximité.

Le développement de la télémédecine facilitera l’accès à la santé des populations, en particulier celles isolées sur le territoire, en leur rendant accessibles des compétences et des expertises spécialisées, sans délai et sans déplacement.

Le projet prévoit également l’expérimentation d’une liaison avec le Dossier Médical Personnel (DMP), en coopération étroite avec l’ASIP Santé dont le déploiement du DMP est l’un des principaux projets. L’Alsace, région pilote de l’amorçage du DMP, a été sélectionnée par l’ASIP Santé dans le cadre de l’appel à projet « DMP en région » qui concerne 13 autres régions de France, et qui a permis à ces dernières d’être les premières à être accompagnées pour le développement du DMP. Les résultats sont visibles : au mois de mars 2012, l’Alsace comptait 25 588 DMP déposés, soit plus de 22% des DMP français; de plus, depuis 2011, cinq établissements de santé créent et alimentent des DMP, et d’ici 2012, trois autres établissements, dont l’établissement public de santé Alsace Nord, seront impliqués dans le projet.

Region: