Notre écosystème
L’écosystème de la e-santé embarque différents acteurs, qui interagissent avec l’ASIP Santé.
Garants des intérêts de la profession, des pratiques professionnelles et de la déontologie, ils sont mobilisés dans différentes instances de l’ASIP Santé (comité d’éthique et de déontologie, de gestion du RPPS, …).
 L'Ordre des sages-femmes a pour rôle de veiller aux règles contenues dans le code de déontologie en privilégiant en toute circonstance le respect et l'intérêt de la patiente et du nouveau-né.

L'Ordre apparaît donc comme un organe de référence pour les...

L’Ordre National des Infirmiers groupe tous les infirmiers (sauf ceux des Armées, qui ne sont pas inscrits à son tableau), soit environ 510 000 membres. Pour pouvoir remplir ses missions et

servir cette profession réglementée, l’Ordre est institué sur trois niveaux : départemental, ré...

Créé par la loi du 4 février 1995, l’Ordre des Pédicures Podologues a été institué par la loi n° 2004-806 du 9 août 2004 publiée au J.O du 11 août 2004.

Les dispositions régissant l’ONPP sont précisées dans son article 110 et dans l’...

L’Ordre national des pharmaciens est l'institution qui regroupe tous les pharmaciens exerçant leur art en France Métropole ou dans les départements et collectivités d'Outre-mer.

Il est chargé par la loi de remplir des missions de service public. Ces missions sont fixées par le Code de la sant...

L’Ordre des Masseurs Kinésithérapeutes a été institué par la loi de santé publique du 9 Août 2004 et est une structure de droit privé ayant une mission de service public.

L’Ordre régit les rapports entre les professionnels et leurs patients et entre les professionnels eux-m...

Les Ordres sont les instances de régulation des professions réglementées. Créé par ordonnance du 24 septembre 1945, l’Ordre national des chirurgiens-dentistes rassemble toutes les personnes habilitées à exercer la profession de chirurgien-dentiste en France. L’Ordre prend des décisions dans le cadre des textes légaux qui le régissent ; il ne...

L’Ordre des médecins veille au maintien des principes de moralité, de probité, de compétence et de dévouement indispensables à l’exercice de la médecine, et à l’observation, par tous ses membres, des devoirs professionnels, ainsi que des règles édictées par le code de déontologie prévu à l’article L. 4127-1 du code de la santé publique. Il assure la défense de l’honneur et de l’indépendance de la profession médicale. Il peut organiser toutes œuvres d...