Claudine Roussel : assurer l’efficience et la performance de l’agence

Points de vue | 31 juill. 2015

Transparence et maîtrise des dépenses, tels sont les maîtres mots de la nouvelle gouvernance financière de l’ASIP Santé. Objectifs : optimiser les budgets et mieux piloter l’activité. Les explications de Claudine Roussel, directrice du service des finances et moyens généraux de l’ASIP Santé.


Qu’avez-vous mis en place en 2014 pour accroître la transparence et le contrôle des dépenses ?

Dès 2013, nos processus financiers ont été mis à plat : l’année 2014 nous a permis de les expérimenter et de les optimiser auprès des différents acteurs de l’agence en portant une attention particulière aux différentes étapes de validation de la chaîne de la dépense. Ceci nous permet d’être plus réactifs, de passer d’un contrôle comptable à un contrôle économique.

En parallèle, nous avons inventorié les principaux projets créateurs de valeur afin qu’ils figurent à l’actif de notre bilan. Nous avons étudié toutes les dépenses les concernant depuis 2012 pour savoir si elles étaient immobilisables. En effet, jusqu’à fin 2013 ces dépenses avaient été comptabilisées en charges. Fin 2014, ces projets sont valorisés à notre actif.

Enfin, pour assurer un contrôle interne et une comptabilité analytique performants, mais aussi pour répondre aux exigences du décret du 7 novembre 2012 relatif à la gestion budgétaire et comptable publique (GBCP), nous avons décidé de remplacer notre outil de gestion budgétaire et comptable.


Pourquoi avoir entamé ces travaux?

Pour donner une meilleure visibilité à l’Assemblée générale (AG) mais aussi aux opérationnels. Plus que jamais dans un contexte de réduction des dépenses, on doit s’assurer que chaque euro dépensé est bien employé. Mais aussi pour valoriser notre apport, pour donner à voir toute la richesse de nos missions et de nos travaux.


En avez-vous déjà recueilli les fruits ?

Nous avons un an d’avance sur les exigences du décret de gestion budgétaire et comptable publique (GBCP), notre contrôle interne s’est amélioré et nos équipes sont enthousiastes à la perspective du nouvel outil de pilotage de la gestion budgétaire et comptable qui sera opérationnel début 2016.
Le projet est valorisant pour elles comme pour l’agence, les processus seront dématérialisés, l’outil est collaboratif et permettra à tout moment aux opérationnels de suivre l’exécution de leur budget et de revoir leurs prévisions.


Et quels sont vos objectifs pour 2015 ?

Au-delà de la réussite de la mise en place de ce projet, c’est accroître notre dialogue avec l’AG, en informant et en consultant ceux qui nous financent. L’objectif est de mieux anticiper, voir toujours plus loin, et travailler ensemble à préserver l’avenir de la e-santé.