Docteur Benjamin SARFATI : "L’utilisation des réseaux sociaux par les médecins : une exception française ?"

Points de vue | 29 janv. 2013

Tribune du Docteur Benjamin SARFATI, co-fondateur de MeltingDoc 
 

L’utilisation des réseaux sociaux est devenue quotidienne pour de nombreux professionnels. Le secteur médical ne fait pas exception. MeltingDoc est un réseau social indépendant et gratuit qui permet aux professionnels de santé d’échanger sur leurs pratiques médicales. Outil d’entraide professionnelle, MeltingDoc ne permet d’échanger aucune donnée de santé personnelle, mais constitue un autre exemple de l’utilisation des nouvelles technologies pour favoriser la collaboration entre médecins.

Quelle est l’utilisation des réseaux sociaux par les médecins français ?


Tout d’abord, partons d’un constat : en 2012, une étude menée par « Cegedim Strategic Data » montre que les médecins français font partie des derniers pays européens (loin derrière les pays émergents comme l’Inde ou le Brésil) à utiliser les réseaux sociaux de façon professionnelle.


La question se pose alors des raisons de ce désamour.

Nous avons mené cette réflexion avec mon confrère, le Docteur Guillaume Karsenti. Il en est ressorti plusieurs hypothèses qui nous ont conduit à créer notre propre réseau professionnel exclusivement réservé aux médecins : MeltingDoc.

L’utilisation des réseaux sociaux par les médecins se décompose en plusieurs points :


La demande d’avis concernant des patients

Lors de sa consultation, le médecin peut être amené à demander l’avis de ses confrères sur des cas particulièrement difficiles. Son cercle de contact peut s’avérer alors insuffisant. S’il pose sa question sur les réseaux sociaux classique, la vérification de l’identité médicale devient nécessaire. Comment accorder du crédit à l’avis d’un confrère qui se cache derrière un pseudo ? Comment même être sûr qu’il soit véritablement médecin ? De plus, expliquer le cas d’un patient en 140 caractères sur Twitter est insuffisant.

Mettre en avant ses compétences particulières

Lors de notre formation, chaque médecin acquiert des compétences particulières dans certains domaines. Un gynécologue peut être spécialisé en obstétrique, en fertilité ou cancer du sein. Les annuaires de médecins disponibles (pages jaunes, annuaire du Conseil de l’Ordre) sont insuffisants car ils ne répertorient que la spécialité du médecin. Il est pourtant essentiel de connaître les aptitudes spécifiques d’un médecin pour pouvoir lui adresser les patients qu’il pourra prendre en charge. Facebook et Twitter ne proposent qu’un profil très sommaire, non adapté au cursus médical.

Un espace confidentiel

Un médecin a besoin d’évoluer dans un espace sécurisé pour pouvoir parler librement. C’est pourquoi il est impératif de créer un espace d’échange exclusivement réservé aux médecins. 

Au vu de ces différents éléments et après avoir évalué les plates-formes déjà existantes, nous avons décidé en avril 2012 de créer MeltingDoc, le Réseau Social Professionnel exclusivement réservé aux médecins. Il permet de valoriser la compétence des médecins avec un profil détaillé et adapté, d’échanger entre confrères, de développer son réseau professionnel. Il est totalement gratuit et indépendant. L’objectif ultime étant l’amélioration de la prise en charge des patients.

Nous ne sommes aujourd’hui qu’au début de l’utilisation des réseaux sociaux par les médecins, mais nous sommes persuadés qu’ils deviendront un outil incontournable pour la pratique médicale quotidienne.