Jean Debeaupuis : "le numérique, un outil stratégique pour accompagner la transformation de l’offre de soins"

Points de vue | 09 juill. 2015
À l’heure où les outils numériques sont en train de transformer notre société, qu’en est-il pour l’offre de soins ? Le point de vue de Jean Debeaupuis, directeur général de l’offre de soins (DGOS).


En quoi le numérique peut-il aider à la transformation de notre système de santé ?

Les enjeux de la transformation de notre système de santé pour les années à venir sont importants : améliorer la coordination des parcours de soins, entrer dans le « virage ambulatoire », anticiper des épidémies grâce au big data, garantir l’égalité d’accès aux soins pour tous… Nombreux sont les défis auxquels notre système de santé peut faire face grâce aux nouvelles technologies de l’information et de la communication. Il faut que les outils numériques soient au bénéfice direct à la fois des professionnels de santé dans leur pratique quotidienne et, naturellement, des usagers. Les pouvoirs publics doivent favoriser un environnement qui permettra l’émergence d’innovations fortes au service des politiques publiques. Des innovations qui doivent être rapidement industrialisées pour être généralisées et accessibles à tous : c’est d’ailleurs dans cet esprit qu’a été lancé le programme Territoire de soins numérique, véritable prototype des solutions technologiques de demain pour une coordination nouvelle des soins.


Quels sont les domaines concernés en priorité ?

Avant tout, le numérique doit favoriser une meilleure prise en charge des patients et donc une meilleure continuité des parcours de soins – alors même qu’ils sont de plus en plus complexes et multidisciplinaires – notamment pour les malades chroniques ou les personnes âgées dépendantes. Le sujet de la coordination des soins entre tous les acteurs est le coeur de projets tels que PAERPA (Personnes âgées
en risque de perte d’autonomie) ou Territoire de soins numérique. En effet, leur objectif est d’éprouver les futurs dispositifs de gestion de parcours mais aussi l’utilisation coordonnée du Dossier Médical Partagé (DMP) et de la messagerie sécurisée MSSanté.


Comment la DGOS et l’ASIP Santé travaillent-elles à cette « transformation digitale » ?

L’ASIP Santé accompagne la DGOS dans la conduite de grands chantiers nationaux de e-santé qu’elle pilote.
Le programme de modernisation des systèmes d’information des Samu-Centres 15 (SI-Samu) ou encore la généralisation en 2015 du ROR (répertoire opérationnel des ressources) et des messageries sécurisées de santé en sont deux exemples qui faciliteront le parcours et l’orientation du patient ainsi que la coopération et la communication entre professionnels. En amont de ces chantiers, l’expertise de l’ASIP Santé consiste à réaliser les études d’opportunité et à concevoir des projets : en cela, elle est en prise directe avec les acteurs impliqués via des concertations permanentes. L’étroite collaboration entre l’ASIP Santé et la DGOS est ainsi un facteur clé
de succès pour la mise en oeuvre de nos politiques publiques et le déploiement concret, dès 2015, des outils d’une meilleure coordination autour du patient.