Pascale Sauvage : développer la e-santé en conciliant modernité et sécurité

Points de vue | 24 juill. 2015
À l’heure où les grands acteurs privés du numérique s’emparent du marché de la e-santé, les règles qui permettent de concilier modernité et sécurité paraissent d’autant plus essentielles. Focus sur l’une des missions-clés de l’ASIP Santé avec sa directrice de la stratégie, Pascale Sauvage.


Comment faites-vous pour mettre en place les conditions nécessaires au développement de la e-santé ?

Le partage et l’échange de données de santé en toute sécurité nécessitent tout d’abord un cadre. Avec des référentiels d’interopérabilité, pour permettre aux logiciels de communiquer, et des référentiels de sécurité pour fixer les règles attachées aux systèmes et aux données de santé. Au-delà du cadre, il faut aussi des infrastructures techniques, comme le DMP qui permet d’héberger de façon centralisée les données nécessaires à la coordination des soins ; ainsi que des services qui permettent de garantir l’identité des professionnels de santé lorsqu’ils se connectent, comme la Carte de Professionnel de Santé (CPS). Autant de dispositifs conçus et mis en place par l’ASIP Santé.


Avec qui et comment travaillez-vous sur ces projets ?

Nos projets s’inscrivent dans les orientations définies par les pouvoirs publics.

En amont, chaque projet est élaboré avec les acteurs concernés : les professionnels de santé et du secteur médico-social pour prendre en compte les besoins métier ; les industriels pour spécifier le cadre.

Une fois définis, les supports et les outils sont mis en ligne pour concertation puis validés et publiés sur http://esante.gouv.fr.

En aval, l’ASIP Santé a pour mission d‘accompagner les acteurs pour mettre en oeuvre le cadre de la e-santé, en mobilisant les relais comme les ordres, les agences régionales de santé (ARS), et les structures de maîtrise d’ouvrage régionales. Elle a aussi vocation à encourager les nouveaux usages via des actions ad hoc. Le DMP en est un exemple. Conçu et mis en service par l’ASIP Santé, il sera déployé à grande échelle par l’assurance maladie. Les messageries sécurisées de santé sont actuellement dans la phase pilote de déploiement.


Quelles garanties peut apporter un opérateur public comme l’ASIP Santé face aux grands acteurs privés du numérique ?

L’ASIP Santé est là pour que la e-santé reste au service des professionnels de santé et des patients.
Il s’agit d’un travail de longue haleine effectué en arrière-plan car il nous faut en permanence concilier des contraintes paradoxales comme sécurité et ergonomie, confidentialité et usages, respect de la loi et innovation. Un défi sans cesse renouvelé.