Télémédecine en Lorraine

Points de vue | 14 mars 2012
Point de vue du Dr Élisabeth Parizel, radiologue, chef de service, ancienne présidente de CME, chargée de mission pour le regroupement des services d’imagerie CANSSM et Hospitalor.

Dans l’ancien bassin minier de la Moselle Est (secteur Freyming-Merlebach-Saint-Avold), l’application T-LOR permet d’assurer par téléradiologie la mutualisation de la permanence des soins en imagerie médicale depuis avril 2010. En quelque deux ans, à travers la réalisation de plus de 3 000 actes de téléradiologie, cette application est devenue incontournable dans l’offre de soins de la région.
 

Premiers essais en 1995

T-LOR est l’aboutissement de plusieurs années de coopération de l’équipe de soins de l’hôpital de Freyming-Merlebach avec le CHU de Nancy. Les premiers essais de transmission d’images de scanner à travers le réseau téléphonique ont été menés dès 1995 avec l’équipe de neuroradiologie du Pr Picard (deux heures pour la transmission de 24 coupes d’un scanner cérébral à travers une liaison à 64 Kbit/s !). C’est l’avènement de l’Internet à haut débit qui, en permettant de diviser la durée de transmission d’une image par près de 100, a ouvert la possibilité d’intégrer la téléradiologie dans l’offre de soins. Dans le contexte actuel de pénurie sévère de radiologues, cette possibilité est arrivée bien à propos. Elle a permis de maintenir le recours à l’expertise radiologique pour une prise en charge de qualité des patients dans le cadre de la permanence des soins. La délivrance de l’avis radiologique H24/365 jours par an constitue en effet une importante aide à la décision dans la prise en charge des patients qui arrivent en service d’urgence ou la gestion de patients hospitalisés présentant une dégradation d’état clinique. 
 

De 2007 à 2010, adaptation et mise en place du produit

T-LOR met en oeuvre le produit DIAMER des sociétés Expertise-Radiologie et Global Imaging Online, adopté par le GCS télésanté Lorraine. Les années 2007-2008 ont été consacrées à la production d’un cahier des charges et au lancement d’un appel d’offres, ce qui a conduit à la mise en service de la solution à partir de mi-2009. Des essais en live durant un an ont permis de faire progressivement évoluer les caractéristiques fonctionnelles de l’outil pour mieux l’adapter aux besoins, notamment du point de vue convivialité et fiabilité. Cela a aussi permis de roder les procédures métier et d’assurer la formation des intervenants à ce nouvel outil. En service opérationnel depuis avril 2010. Le dispositif est opérationnel et intégré dans l’offre de soins depuis avril 2010. Cette solution de téléradiologie a permis de mutualiser les praticiens exerçant sur trois sites à Freyming-Merlebach et Saint-Avold. Les radiologues d’astreinte assurent un télédiagnostic à l’aide d’un équipement dédié, connectable au réseau depuis leur lieu de séjour. Les acteurs impliqués sont le médecin urgentiste ou le neurologue, le manipulateur présent auprès du patient, ainsi que le téléradiologue qui interprète les images et envoie son diagnostic selon un processus sécurisé. À fin février 2012, donc après vingt-deux mois d’activité, T-LOR a permis de réaliser plus de 3 000 examens. Le temps entre la demande d’examen du clinicien et le retour du compte rendu du radiologue est de 20 à 30 minutes au maximum pour une urgence cérébrale et de 40 minutes pour une urgence abdominale. Ces temps sont tout à fait satisfaisants en pratique clinique.
 

La solution utilisée repose sur les bonnes pratiques

Le consentement du patient est recueilli par le médecin prescripteur. La sécurité du patient en cours d’examen est assurée par la présence physique en salle d’examen du médecin prescripteur. Les caractéristiques de la plateforme et une stricte répartition des rôles et des responsabilités des intervenants assurent la traçabilité des actes. La solution respecte les normes de qualité édictées par le G4. De plus, en cas de problème technique, tout le processus est protégé 24 h/24 par une équipe d’astreinte du GCS télésanté Lorraine, prête à intervenir à tout moment. 
 

Un nouvel outil plein d’avenir

Les deux ans d’enseignements livrés par T-LOR montrent que l’application, non seulement répond pleinement à ses objectifs initiaux (la mutualisation des radiologues d’astreinte entre plusieurs sites), mais qu’elle a aussi transformé la vie des médecins d’astreinte en leur évitant d’avoir à se déplacer en urgence ou en leur donnant une certaine liberté d’itinérance, du moment qu’ils restent joignables et peuvent se connecter au réseau.
 
L’extension de ce nouvel outil à l’échelle du territoire de santé par « agrégation » progressive de sites partenaires est en cours. L’intégration de nouvelles applications est à l’étude : PACS régional, permanence des soins pour les accidents vasculaires cérébraux (AVC), téléconsultation pour les AVC et le milieu carcéral. L’ère de la télémédecine ne fait que commencer.
 

À propos de…

T-Lor est un projet de mise en place d’une solution de téléradiologie entre établissements de santé, porté par le GCS télésanté Lorraine.