Guide éditeur DCC : la transformation numérique au service de la prise en charge des patients atteints de cancer

Services | 07 août 2015
L’Institut National du Cancer (INCa) et l’ASIP Santé publient pour concertation publique, le "Guide d’aide à la mise en œuvre du service DCC dans un logiciel de professionnel de santé". Ce guide a pour ambition d’aider à l’implémentation des nouvelles fonctionnalités DCC dans les LPS.  Sans être une spécification fonctionnelle et technique, il identifie les développements à réaliser pour rendre les logiciels interopérables.

Appuyé sur le cadre d’interopérabilité des systèmes d'information de santé (CI-SIS) publié par l’ASIP Santé, le guide propose des recommandations en termes d’urbanisation et d’interopérabilité pour accompagner le développement de logiciels communicants. Il est destiné aux éditeurs participants à la mise en œuvre de la cible DCC telle que définit dans le document de référence : « Mise en œuvre du service DCC - Définition de la cible 2013-2015 - Présentation détaillée - Septembre 2013 », ainsi qu’à l’ensemble des acteurs impliqués dans ces démarches. 

La réalisation de ce guide intervient dans le cadre de la mesure 2.19 du Plan Cancer 2014-2019 : généraliser le dossier communicant de cancérologie (DCC) et mobiliser les outils de communication numérique au service de la coordination ville-hôpital. 

Les travaux de mise en œuvre de ce service numérique du DCC, pilotés par le Ministère des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des Femmes (Délégation a la stratégie des systèmes d’information, DSSIS) en étroite coopération avec l’INCa, l’ASIP Santé et l’ensemble des acteurs de cancérologie dans les territoires, a permis de dessiner une cible vers laquelle chaque ARS doit tendre (instruction N° SG/DSSIS/INCa/2013/378 du 13 novembre 2013). La mise en œuvre de cette cible vise à accélérer et amplifier de façon cohérente les apports du numérique dans la prise en charge coordonnée des patients atteints de cancer : connaissance de l’offre de réunions de concertation pluri disciplinaire (RCP) sur le territoire ; planification des RCP ; organisation des RCP ; mise en place d’un plan personnalisé de soin (PPS) ; suivi de l’après cancer (PPAC), sont quelques-unes des fonctions qui doivent être facilitées avec le recours aux technologies numériques. 

 

Vous pouvez adresser vos commentaires, en utilisant la fiche de lecture fournie, à l'adresse : Guillaume.AZARIO@sante.gouv.fr


Date limite de retour des commentaires : 30 octobre 2015





Photo: ©FJuery – ASIP Santé