08/04/2021 | Sécurité

L’Identifiant National de Santé devient l’Identité Nationale de Santé !

Une nouvelle identité visuelle pour l'INS : un projet marqué par un fort engagement des acteurs de terrain, une intensification du déploiement et des évolutions prometteuses

Une nouvelle identité visuelle

Après avoir recueilli l’avis de près de mille acteurs impliqués dans le numérique en santé, un logo national a été adopté pour l’INS. 

Il intègre un slogan, « Bien identifié⸱e, bien soigné⸱e », rappelant l’importance que revêt l’identitovigilance dans la qualité des soins et l’intérêt collectif d’une bonne identification.
 

logo_ins

 

 

 

 

 

Ce logo INS est complété par un kit de communication partagé avec les acteurs, incluant notamment des visuels à destination des patients (visuels ‘cherchez l’erreur’, ‘pas de doute possible’, ‘parcours sécurisé’), expliquant l’importance de présenter une pièce d’identité, au moins lors d’une de leurs venues.

 

Le déploiement se poursuit

Des industriels du numérique en santé et des acteurs de l’offre de santé engagés sur l’implémentation de l’INS !

Environ 100 solutions numériques logiciels sont désormais autorisées par le centre national de dépôt et d'agrément (CNDA) à appeler le téléservice INSi, dont environ la moitié ont d’ores et déjà été déployées au moins sur certaines installations, chez différents types d’acteurs (établissements sanitaires et médico-sociaux, cabinets de professionnels libéraux, pharmacies d’officine, etc.). Une centaine d’autres solutions sont actuellement en cours d’autorisation.  

Les ARS, GRADeS et DCGDR coordonnent des plans d’action régionaux pour accélérer encore le déploiement de l’INS, avec un objectif global que l’INS soit portée dans au moins 80% des communications entre acteurs de santé d’ici fin 2022.

Trois départements ont été identifiés pour organiser une expérimentation sur un accompagnement rapproché du secteur libéral dans la convergence vers l’INS : le Val-de-Marne, la Dordogne et les Bouches du Rhône. Elle impliquera des échanges renforcés entre les caisses primaires d’assurance maladie et les professionnels libéraux sur l’intégration de l’INS et l’identitovigilance.


L’INS : un des quatre services socles prioritaires du Ségur numérique

L’INS a été retenue comme une priorité du Ségur numérique : les solutions logicielles souhaitant une labellisation Ségur devront prouver qu’elles respectent bien les exigences associées (référentiel INS, référentiel national d’identitovigilance RNIV, guide d’implémentation et guide d’intégration du téléservice INSi), dont une nouvelle version sera publiée sous peu, à la suite de la concertation et de l’avis de la commission nationale informatique et libertés (CNIL).