29/01/2019 | Projets nationaux

Sécurité sanitaire, aucune hésitation : déclarez !

Le 23 janvier, s’est tenu à Paris un colloque qui a mis en avant les enjeux de la déclaration et mobilisé les acteurs qui contribuent au quotidien à la sécurité sanitaire.

Le système de sécurité sanitaire français est parmi les plus performants. Il est souvent cité comme exemple dans le monde. Depuis 2 ans maintenant, le ministère de la santé a mis en place un portail permettant la déclaration des événements indésirables aussi bien pour les patients, les professionnels de santé que pour les structures de santé. Pendant cette journée ce sont près de 300 participants qui ont assisté à quatre tables rondes dont les sujets riches et variés leur ont permis de dresser un premier bilan de la mise en place du portail signalement.social-sante.gouv.fr. Qu’il s’agisse des grands enjeux de la sécurité sanitaire, à la nécessité de simplifier encore plus les déclarations, les questions d’accompagnement et d’implication des professionnels de santé ont été au cœur des échanges. Ce colloque a été illustré par de nombreux témoignages.


Le Dr Olivier Véran, médecin neurologue, député, rapporteur général de la commission des affaires sociales de l’Assemblée Nationale, a été le grand témoin de la matinée. L’après-midi à quant à elle été introduite et conclue par le Dr. Irène Frachon, médecin pneumologue au centre hospitalier universitaire de Brest.



Au cours de son intervention, Agnès Buzin, ministre des solidarités et de la santé a rappelé l’importance de la déclaration comme un axe d’amélioration de la sécurité sanitaire. Pour la ministre, cela doit passer notamment par « un accompagnement accru des déclarants, une plus grande simplification de la déclaration, une intégration de la déclaration dans les logiciels métiers et enfin l’utilisation de l’intelligence artificielle ». Agnès Buzin a également soulevé l’importance de l’interopérabilité comme atout des systèmes d’information dans le processus de déclaration !


Pour le Pr. Jérôme Salomon, directeur général de la santé, « les professionnels de santé sont les yeux et les oreilles de la sécurité sanitaires ». Tout au long de la journée, il a insisté sur la nécessité de fournir aux professionnels de santé un outil simple, moderne, ergonomique et fonctionnel afin de simplifier leur quotidien.