Virage numérique

Doctrine technique du numérique en santé

Depuis de nombreuses années, un constat partagé revenait régulièrement dans les débats entre les acteurs de l'écosystème de la e-santé : l'absence d'une doctrine claire et définie autour du numérique en santé.
 
Présentée par la ministre des Solidarités et de la Santé, Agnès Buzyn, à travers la feuille de route « Accélérer le virage numérique », l'action 3 annonce l'élaboration et la publication d'une doctrine technique du numérique en santé assortie d’un schéma d’architecture cible dans le but de poser un cadre de référence et de proposer une trajectoire à l’ensemble des acteurs de la e-santé en France.

Riche d'un travail de plusieurs mois, soumise à concertation publique via participez.esante.gouv.fr, la doctrine technique fournit le cadre de référence dans lequel devront s’inscrire les services numériques d’échange et de partage de données de santé dans les prochaines années.
Elle s’adresse aux porteurs des services numériques de santé, qu’ils en assurent la maîtrise d’ouvrage (groupements régionaux d’appui au développement de la e-santé, établissements de santé…) et/ou la maîtrise d’œuvre (éditeurs de solutions, intégrateurs…) et les usagers de ces services numériques (professionnels de santé et du médico-social ou usagers des services numériques de santé au sens large).

La doctrine technique se compose :

  • d'une synthèse, d’un macro-planning et d’un schéma d’architecture cible ;
  • de 26 chapitres classés selon les orientations de la feuille de route du numérique en santé portant sur les fondations et référentiels socle (orientation 2), les services numériques socles (orientation 3), les plateformes numériques de santé (orientation 4) et les modalités de soutien aux acteurs et à l’innovation (orientation 5).

Doctrine technique du numérique en santé Doctrine technique du numérique en santé Version 2019 Ce document fournit le cadre de référence dans lequel devront s’inscrire les services numériques d’échange et de partage de données de santé dans les prochaines années.

Cette version finalisée 2019 de la doctrine est le document sur lequel doivent s'appuyer les différents acteurs. 

Elle est mise à jour annuellement après concertation publique.